PARTAGER

Au Sénégal, quand on parle de basket, on pense automatiquement à l’opposition entre deux équipes de cinq joueurs. Seulement, depuis quelque temps, une autre formule prend petit à petit forme et devrait bientôt occuper les parquets : c’est le basket à «3 contre 3».

Initié par la Fédération internationale de basket (Fiba), le «3 contre 3» prend ses marques en Afrique. En témoigne le dernier championnat d’Afrique des Nations organisé au Togo (3 au 5 novembre) et remporté par le Nigeria chez les Hommes et le Mali du côté des Dames. Une première édition dénommée Africa Cup et qui a réuni 12 pays chez les hommes, (Ouganda, Mali, Gambie, Nigeria, Niger, Madagascar, Egypte, Côte d’Ivoi­re, Mauritanie, Ghana, Togo, Bénin) et 10 chez les dames (Ouganda, Niger, Gambie, Gha­na, Côte d’Ivoire, Egypte, Mali, Nigeria, Mauritanie, Togo).
«Pour le moment, la compétition est au niveau scolaire avec l’équipe d’Iseg qui a participé au championnat d’Afrique et au championnat du monde des clubs. C’est une nouvelle activité de la Fiba et qui est bien prise en compte par la Fédération sénégalaise de basket», souligne le directeur technique national, Maguette Diop. Et ce dernier de préciser à ce sujet que «le dossier a été confié à l’ancien sélectionneur des Lions, Cheikh Sarr, pour élaborer un projet». Avec «un porteur et deux non-porteurs», le basket à 3 contre 3 offre un «jeu très ouvert et très complet et réunit tous les fondamentaux pré-tactiques, très souvent travaillés par les équipes durant les entraînements», ajoute le Dtn.

Iseg, le précurseur au Sénégal
En attendant de voir le jeu épouser les autres clubs traditionnels du pays et offrir des possibilités de compétitions na­tionales, l’Institut supérieur d’entreprenariat et de gestion (Iseg) a déjà pris les devants en participant à des compétitions internationales universitaires.
Double champion universitaire, l’Iseg a bien représenté le Sénégal lors du dernier championnat d’Afrique en avril dernier à Nairobi au Kenya en Garçons et Filles. Alors que lors du Championnat du monde universitaire chez les Filles, en Chine, en octobre dernier, l’Iseg s’est classé cinquième. Une performance historique pour une équipe africaine.

Que dit le règlement officiel ?
Concernant le règlement officiel de la compétition, le jeu se déroulera sur un demi-terrain de basketball avec un (1) panier. Le terrain doit respecter les dimensions d’une zone de jeu standard et comprendre notamment une ligne de lancer franc (5,8 m), une ligne de 2 points (6,75 m) et une zone en demi-cercle de non-charge sous le panier. Pour ce qui est des équipes, chacune sera constituée de quatre (4) joueurs (soit trois [3] joueurs sur le terrain et un [1] remplaçant). Pour le pointage, chaque panier marqué à l’intérieur de la ligne de deux points donne un (1) point, chaque panier marqué à l’extérieur de la ligne de deux points donne deux (2) points et chaque lancer franc réussi donne un (1) point.
Joué pendant longtemps de manière informelle, le 3 contre 3 (3×3) a été adopté et codifié par la Fiba-Monde qui, depuis 2011, organise annuellement des compétitions U18, sauf pendant les années olympiques. Mieux, elle organise un championnat du monde de 3×3 masculin et féminin. La Fiba entend faire du 3×3 une discipline olympique à Tokyo en 2020.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here