PARTAGER

Du 17 au 19 février prochain, la ville de New Orléans va accueil­lir les 67 meil­leurs jeunes de 32 pays pour la troisième Global Camp annuel de basket-ball sans frontières. Le Sé­né­gal sera représenté par deux pensionnaires de Seed Acamedy. Un camp qui coïncidera avec l’événement ma­jeur du All Star Game.

Le troisième Global Camp annuel du Basketball sans frontières (Bsf) pendant la saison Nba All-Star 2017 regroupera les 67 meilleurs garçons et filles en âge scolaire de 32 pays, informe un communiqué de la Ligue américaine de basket-ball (Nba) et la Fédération internationale de basket-ball (Fiba) publié hier. Ces jeunes basketteurs, venus de tous les coins du monde, sont attendus à la Nouvelle-Orléans à partir du 17 février, dans les installations de pratique des Pelicans. Ces meilleurs enfants en âge scolaire venus de l’Afrique, des Amériques, de l’Asie et de l’Europe seront coachés par des joueurs et les coachs de la Nba et de la Fiba. C’est le cas de Cheick Diallo (New Orleans Pelicans ; Mali), Wayne Ellington (Miami Heat ; Etats-Unis.), Justin Holiday (New York Knicks ; Etats-Unis.), Meyers Leonard (Portland Trail Blazers ; Etats-Unis.), Thon Maker (Milwaukee Bucks ; South Sudan; Bsf Americas 2015/ Bsf Global 2016) et Emmanuel Mudiay (Denver Nuggets ; République Démo­cra­tique du Congo).

Cheikh Faye et Khadidiatou Bigué Sarr pour le Sénégal
Le Sénégal sera représenté par Cheikh Faye et Khadidiatou Bigué Sarr. Deux pensionnaires de Seed Academy de Thiès qui auront l’honneur de vivre une expérience unique auprès d’autres jeunes d’horizons divers. «Le Global Camp du Basketball sans frontières est une excellente occasion pour les meilleurs espoirs masculins et féminins du monde entier de rivaliser d’adresse les uns, les autres, d’apprendre directement de l’expérience des joueurs de la Nba et de la Fiba, des légendes et des entraîneurs, et de vivre l’enthousiasme de la Nba All-Star», a déclaré Brooks Meek, vice-président des Opérations internationales du Basketball & chef du Basketball d’élite de la Nba.
A noter que le tout premier camp a eu lieu en Europe en juillet 2001. Vlade Divac (Serbie) et Toni Kukoc (Croatie), ainsi que les anciens coéquipiers de l’Equipe nationale yougoslave, se sont réunis pour travailler avec 50 enfants venant de la Bosnie-Herzégovine, de la Croatie, de l’ex-République yougoslave de Macédoine, de la Slovénie, de la Serbie et du Monténégro à La Ghirada, à Trévise, Italie. La Nba et la Fiba ont organisé 46 camps de Bsf dans 27 villes réparties sur 23 pays, dans les cinq continents. Plus de 215 joueurs opérationnels et anciens de la Nba, de la Wnba et de la Fiba se sont joints à plus de 170 membres de l’équipe Nba des 30 équipes de la Nba pour soutenir Bsf à travers le monde.

Mvp du Global Camp du Bsf désignés à la fin
Les joueurs et entraîneurs vont soumettre les campeurs à une série d’activités telles que l’efficacité du mouvement, le développement d’habileté à se positionner, le tir et les compétitions de compétences, 5 jeux sur-5 et des séminaires sur les compétences au quotidien, axés sur la santé, le leadership et la communication. Un garçon et une fille seront nommés Mvp du Global Camp du Bsf à la fin du camp qui va durer trois jours. Les campeurs prendront part au Bbva Compass Rising Stars Challenge, au State Farm Nba All-Star Saturday Night et au 66e match de la Nba All-Star au Smoothie King Center.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here