PARTAGER

A quatre mois du début de l’Afrobasket masculin 2017, le désistement du Congo-Brazzaville dans l’organisation de la compétition a été une grosse «surprise» pour le président de la Fédération sénégalaise de basket, Me Babacar Ndiaye. Interpellé sur la question, le fédéral, qui précise n’avoir pas encore été saisi officiellement, estime que la Fiba-Afrique fera le bon choix. Non moins sans souligner que le Sénégal ne pourra organiser la présente édition.

Le président de la Fédération sénégalaise de basket (Fsb), Me Babacar Ndiaye, s’est dit «surpris» du désistement du Congo-Brazzaville quant à l’organisation de l’Afrobasket masculin 2017 en août prochain. «C’est avec surprise que nous avons appris de façon officieuse le désistement du Congo. Et cela, à quatre mois du début de la compétition. Même si la Fédération sénégalaise n’a pas encore été officiellement saisie», a indiqué Me Babacar Ndiaye. Affichant un certain optimisme, le fédéral estime que la Fiba-Afrique de­vait trouver la solution au problème. «Nous pensons que la Fiba va trouver un pays de substitution. Il y aura une Assem­blée générale mi-mandat de la Fiba les 20 et 21 avril prochains à Bamako et je crois qu’on aura plus d’informations. Pour le moment, on s’en tient à ce qui a été convenu à savoir la tenue de l’Afrobasket à partir du 19 août prochain à Brazzaville, sauf avis contraire officiel de la Fiba.»  A ce sujet, rassure le pa­tron de la balle orange : «La Fiba fera le bon choix dans l’intérêt exclusif du basket africain.»

«Matériellement, le Sénégal ne peut pas organiser…»  
Quant à une éventuelle candidature du Sénégal au cas où les choses se confirment, le président de la Fédé estime que les conditions ne sont nullement réunies. «Compte tenu du délai très court, on ne peut pas préparer un dossier technique et prétendre organiser une telle compétition. C’est vrai qu’il y a même des joueurs qui m’ont appelé pour insister au niveau du ministère et essayer d’organiser, mais matériellement, cela ne peut pas se faire», souligne Me Babacar Ndiaye. Si la salle de basket de Diamniadio actuellement en construction n’a pas encore été réceptionnée, le délai de réfection du Stadium Marius Ndiaye, qui ne répond plus aux normes internationales, serait trop court. «Il faut toujours avoir un plan cohérent, préparer un dossier après l’achèvement des travaux du Dakar Arèna pour pouvoir organiser à tête reposée», souligne Me Baba­car Ndiaye.  Pour le moment, note-t-il, «nous sommes en train de travailler sur le plan administratif avec la préparation des fiches techniques, autant pour les filles que les garçons pour les deux Afrobasket. Mais également, les Jeux de la Franco­phonie. Il y a aussi le tournoi de Dakar en août».
Quant au regroupement des Lions, le président de la Fédé informe qu’il va débuter «à partir du 10 juillet à Dakar avec une première phase de 15 jours et une seconde phase à l’extérieur avant le retour à Dakar pour le tournoi et le départ pour le pays organisateur.» Quatrièmes lors de la dernière édition à Tunis, les Lions ont décroché leur qualification lors des éliminatoires de la Zone 2 devant le Mali, à l’issue d’un tournoi disputé à Bamako et à Dakar.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here