PARTAGER

Le bureau de la Fédération sénégalaise de basket s’est réuni samedi à son siège pour réétudier la sanction infligée au président de Saint-Louis basket club (Slbc), Baba Tandian. La peine de l’ancien président de la Fédé de basket a été réduite à 3 ans dont 6 mois ferme. Une décision qui, selon Me Babacar Ndiaye, répond à la «mission de pacification de l’espace et de réunification de la famille du basket». «Le bureau fédéral a décidé, après discussions sincères et franches entre différents membres, de ramener la sanction qui avait été prise contre Baba Tandian à 3 ans dont 6 mois ferme. Les 6 mois prenant effet à compter de la notification de la première décision, à savoir le 25 avril dernier pour se terminer le 25 octobre prochain», dira Me Ndiaye.
Un allègement de la peine qui s’explique également par la rencontre entre les deux hommes. Un tête-à-tête au cours duquel, confie le président de la Fédé, «il (Baba Tandian) a donné des explications, soulignant qu’il n’avait pas cette intention de nuire à l’autorité de la fédération, mais plutôt poser les problèmes du basket. Même dans ses moyens de défense qu’il nous a envoyé aujourd’hui (samedi), il a nous renvoyé à cette rencontre».
Une seconde chance offerte à l’ancien président de la Fédé afin qu’il joue son rôle de président, dans le respect des règles de l’instance fédérale. «Aujourd’­hui, nous avons décidé de per­mettre au président Baba Tandian d’avoir une seconde chance et de jouer son rôle, à savoir être une personne morale, respectée, respectable et qui a eu à diriger la Fédération.»

Tandian ne veut pas se prononcer…
Suspendu 10 ans de toute activité liée au basket, il a été demandé à l’ancien président de la Fédération de répondre à certaines points portant, par exemple, sur l’utilisation des 50 millions de l’Afrobasket masculin 2011, les 50 millions de l’Afrobasket féminin 2011, un comportement de nature à salir l’honneur et la crédibilité de la Fédération, propos discourtois à l’encontre du secrétaire général adjoint de la Fédé, la gestion des Afrobasket U18 avec la fraude sur l’âge, entre autres. Une médiation entamée par la famille du basket avait contraint l’instance fédérale à réétudier le dossier du président de Slbc qui n’avait pas jugé utile de répondre à la convocation de l’instance fédérale.
Joint par téléphone, le président du Saint-Louis basket club n’a pas souhaité, «pour le mo­ment», se prononcer sur la décision prise par le bureau fédéral.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here