PARTAGER

Pour le tournoi de la Zone 2 à Bamako et à Dakar, la Direction technique nationale et le staff technique ont misé sur plusieurs joueurs expatriés. C’est le cas de l’ailier des Lions, Mouhammed Faye, exclu de la Tanière lors de l’Afrobasket 2015 à Tunis, selon le Dtn, Maguette Diop.

«Il n’a pas été facile d’avoir tout le monde pour les deux matchs. Nous avons fait tout notre possible pour mettre en place la meilleure équipe. La période n’étant pas favorable, nous avons quand même réussi à avoir une bonne équipe.» Ces mots sont du directeur technique national, Maguette Diop, lors de la conférence de presse tenue mardi dernier au siège de la Fédération sénégalaise de basket. Ce dernier faisait le bilan de la préparation des Lions en direction du tournoi de la Zone 2 regroupant outre le Sénégal, le Mali, le Cap-Vert et la Guinée Conakry.
Sur la liste des 22 joueurs sélectionnés, la Direction technique et le staff ont réussi à convoquer 12 expatriés pour les deux manches (du 17 au 19 à Bamako et du 24 au 26 mars à Dakar) ; même si certains comme le capitaine de l’équipe, Malèye Ndoye, ou encore le meneur, Xane D’Almeida, et Alcès Badji n’ont pas pu faire le déplacement au match aller.
D’autres expatriés auraient pu rejoindre la Tanière. C’est le cas de Mouhammed Faye, retenu par son club, informe le Dtn. «On a discuté avec le joueur, mais il ne pouvait pas se libérer. On aurait aimé l’avoir dans le groupe. On était vraiment dans les dispositions de le reprendre, malheureusement il a été retenu par son club», a révélé Maguette Diop.
Parmi les plus anciens de la Tanière, l’international sénégalais, qui évolue au poste d’ailier et ailier-fort, a été exclu lors du dernier Afrobasket 2015 à Tunis pour indiscipline. Il avait tenu des propos «irrespectueux» à l’encontre du sélectionneur de l’équipe, Cheikh Sarr. Meilleur marqueur de l’Afrobasket 2011 et meilleur tripointeur, Mouhammed Faye, qui a rejoint l’Equipe du Sénégal en 2007, après un cursus universitaire aux Etats-Unis, évolue actuellement en Grèce.
Analysant la situation dans un sens plus global, Maguette Diop souligne que «c’est très difficile pour certains joueurs de se libérer. Des fois, ce sont des problèmes d’ordre administratif, d’autres ont des contrats de pige. Il y a des clubs qui sont difficiles, d’autres qui le sont moins».
Si le nouveau règlement de la Fiba impose à certains clubs de libérer leurs joueurs lors des rencontres internationales, il ne concerne cependant pas les joueurs évoluant en Ligue américaine (Nba), à l’image de Gorgui Sy Dieng ou encore Maurice Ndour.
Autre joueur concerné, Tacko Fall. Le longiligne pivot de l’Université de Floride, pour l’instant, n’a pas encore été sélectionné en Equipe nationale. «C’est un très bon joueur, mais à l’image des autres, il ne pouvait pas se libérer», confie Maguette Diop. Des joueurs que la Direction technique nationale et le staff des Lions devraient pouvoir récupérer en cas de qualification à la phase finale de l’Afrobasket 2017, en août prochain au Congo Brazzaville.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here