PARTAGER

Sans billets d’avion pour les expatriés, encore moins de lieu l’hébergement, c’est dans ces conditions que l’Equipe nationale masculine a débuté hier au stadium Marius Ndiaye, sa préparation pour la prochaine phase des éliminatoires du Mondial 2019, prévue le 16 septembre à Lagos. Très en colère contre le ministère des Sports, le coach des Lions, Abdourahmane Ndiaye «Adidas», n’a pu disposer que de 7 joueurs sur les 14 sélectionnés.

Le sélectionneur de l’Equipe nationale masculine de basket, Abdourahmane Ndiaye «Adidas», n’est pas du tout content. Et alors pas du tout. Le technicien sénégalais n’a pas attendu trop longtemps pour déverser sa colère sur le ministère des Sports hier, dès l’entame de la préparation de son équipe en direction de la troisième phase des éliminatoires du Mondial 2019, prévue le 16 septembre prochain à Lagos.
Après le retard accusé dans la préparation qui devait débuter ce lundi, le ministère des Sports, chargé de s’occuper des titres de voyage des joueurs expatriés, n’avait toujours pas réglé le dossier, encore moins le lieu d’hébergement. Ce qui a fini de faire sortir de ses gonds «coach Adidas».

«C’est lamentable !»  
«On a eu quelques soucis d’organisation pour faire ce regroupement. Tout le monde sait qu’on a des problèmes d’hôtel et de billets d’avion. Les joueurs sont en attente. Je le dis avec sérénité : c’est lamentable», dégaine l’entraîneur des Lions. Avant d’ajouter : «Tout le monde sait qu’il y avait les éliminatoires. C’est un problème d’organisation. Je ne peux pas comprendre qu’à 8 jours de notre départ que tout le monde ne soit pas là. L’approche doit être professionnelle. Le haut niveau, ce n’est pas l’improvisation, ce n’est pas l’informel. La vision doit être claire.»

«On ne peut pas nous lâcher comme ça dans la nature»
Et le coach des Lions d’avertir : «Le projet ne peut être réalisable que si chacun d’entre nous, au niveau des responsabilités, fait ce qu’il doit faire. Mais on ne peut pas nous lâcher comme ça dans la nature. Forcément, j’ai le droit d’être en colère.»
Contraint de débuter la préparation hier au stadium Marius Ndiaye et de faire avec les moyens du bord, «Adidas» n’a pu disposer que de 7 joueurs sur les 14 sélectionnés. Parmi eux, le pivot des Wolves de Minnesota, Gorgui Sy Dieng, Ibrahima Thomas, mais également les locaux sélectionnés pour cette fenêtre des éliminatoires.

«Je refuse d’aller en interne tant que tout le monde n’est
pas là»
Toutefois, le coach des Lions ne veut nullement se détourner de son objectif qui, selon lui, reste le même. «On vient d’avoir les Lionceaux qui viennent de se qualifier à la Coupe du monde, les Filles vont y aller. On a juste besoin d’être aidés pour que tout se passe bien. Mon irritation est égale à la motivation qu’on a toujours», souligne-t-il.
En attendant l’arrivée des expatriés, le technicien sénégalais n’entend nullement entrer en regroupement fermé et n’effectuera qu’une seule séance quotidienne, contrairement aux deux initialement prévues. «J’ai pris la décision de faire un stage externe parce qu’il faut qu’on soit dans l’action. C’est pour faire bouger les choses. Mais d’ici le 7 septembre, on fera un stage externe. Je refuse d’aller en interne tant que tout le monde n’est pas là», a indiqué «Adidas».
Quant au match amical contre la Centrafrique, qui était prévue le 7 septembre, le coach des Lions estime qu’il devrait être décalé au 9 septembre. A noter que le départ pour Lagos est prévu le 12 septembre prochain.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here