PARTAGER

L’Assemblée générale ordinaire de la Fédération sénégalaise de basket (Fsb) est prévue le samedi 17 février prochain. En attendant, une commission de réflexion se pense sur les Statuts et Règlements en vue de la tenue d’une Ag extraordinaire entre mars et avril prochains.

Attendue depuis longtemps, l’Assemblée générale ordinaire de la Fédération sénégalaise de basket va finalement se tenir le 17 février prochain. Une rencontre très attendue par la famille de la balle orange, au cours de laquelle, l’instance fédérale fera le bilan de l’exercice 2017-2018, mais également sur les perspectives de l’année en cours.
Une rencontre qui pourrait préparer la prochaine Ag extraordinaire avec comme point focal le projet de modification de certains textes des Statuts et Règlements de la Fédération.
A ce sujet, on apprend qu’une commission de réflexion se penche sur la question depuis quelques jours. A sa tête, le 3e vice-président de la Fédération, Mamadou Nidaye, le doyen Abdoulaye Sèye, Gora Mbaye, la trésorière de la Fédé, Mme Guirassy, mais aussi le Secrétaire général de la Fédé.
Au chapitre des modifications, il y a le délai de convocation des membres lors de la tenue d’une Assemblée générale. Un délai qui est de 15 jours et qui sera porté à une semaine.
La commission s’est également penchée sur le statut des présidents de commission, autorisés à siéger à l’Assemblée générale et en réunion du Comité directeur, sans qu’aucun texte ne le précise. De même que les présidents de Ligue, mais sans aucune voix délibérative.
Dans la même lancée, le droit d’évocation, jusque-là revenu aux clubs, sera finalement reconnu à la Fédération en tant qu’entité.
L’autre point qui a intéressé la commission porte sur les compétitions nationales avec les forfaits «diplomatiques» notés par certaines équipes. Là-dessus, la commission préconise de corser l’addition avec une amende qui va passer de 50 000 à 250 000 francs Cfa.
Dans la même foulée, la commission recommande que le Secrétaire général du club puisse s’acquitter de la carte de membre, au même titre que son président.
Quid des Cooptés ? A ce niveau, la commission n’a pas souhaité trop s’étendre sur la question, laissant le soin à l’Assemblée de se pencher sur ce cas précis afin de trouver la bonne formule.
A noter qu’à la suite de leurs travaux, le dossier sera soumis aux membres du Bureau fédéral, au Comité directeur puis à l’autorité de tutelle avant d’être proposé à l’assemblée.
Pour le moment, aucune date n’a été retenue pour la tenue de l’Assemblée générale extraordinaire. Elle pourrait cependant être programmée entre mars et avril prochains.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here