PARTAGER

La première journée du Championnat national de basket a été marquée par plusieurs impairs. Entre le forfait de l’équipe masculine de Us Mboro, des équipes qui se sont présentés avec sept joueurs, l’ouverture de la saison n’a pas été des plus réussies ce week-end.

L’équipe masculine de Mboro Bc n’a finalement pas effectué le déplacement à Dakar pour l’ouverture de la saison de basket face au Dakar Université Club (Duc). Après avoir déclaré forfait pour «manque de moyens» avant de revenir sur leur décision, quelques heures avant l’ouverture de la saison, les Thiessois ont finalement raté la première journée. Un faux bond qui a permis à l’équipe du Duc de gagner par forfait.
Une absence, une fois de plus, justifiée, selon certaines sources fédérales, «par une manque de moyens. Ils disent qu’ils ne sont pas encore prêts. C’est trop facile comme arguments parce que beaucoup d’équipes sont logées à la même enseigne».  Encore que, révèle la source, «l’équipe a pourtant perçu en milieu de semaine, une prime de qualification d’un million franc Cfa. On parle également d’une subvention de la mairie de Thiès. Donc, c’est difficile pour eux d’évoquer un problème financier». Selon notre interlocuteur, l’affaire devrait être posée ce lundi lors de la réunion du Bureau fédéral. Même si une rencontre avec les responsables du club est programmée dans la semaine lors de la visite de la Commission technique de l’instance fédérale, en tournée dans les villes de Saint-Louis, Louga, Thiès et Rufisque «pour l’homologation des terrains de jeu».
A noter que pour la prochaine journée, l’équipe de l’Us Mboro va recevoir l’As Douanes, championne en titre, qui a perdu son premier match face à l’Asfa, d’un seul point (60-61).

Equipes pas au complet
L’autre enseignement à tirer de la première journée, c’est que beaucoup d’équipes n’étaient visiblement pas prêtes. C’est le cas de l’équipe de Mermoz qui avait récemment souhaité un report ou encore de l’Us Ouakam qui n’a d’ailleurs enregistré que sept joueuses lors de son match contre l’Université Gaston Berger (Ugb). Résultat, les Ouakamoises ont lourdement perdu sur le score de 43-67. A l’origine, l’électrocardiogramme (Ecg) rendu obligatoire par la Commission médicale de l’instance fédérale, pour tous les joueurs, pour la présente saison. «Il y a des joueurs qui sont recalés lors de leur visite et les équipes ne peuvent pas, pour le moment, compter sur eux. C’est une situation, non seulement complexe, mais également très couteuse pour les clubs parce qu’il faut débourser entre 5 000 et 7 000 francs par joueur pour la visite. Il y a des équipes qui ne peuvent pas suivre. Et cela risque d’avoir un impact sur le groupe de performance», a regretté un président de club.
Par contre, d’autres équipes comme l’As Ville de Dakar ou encore l’As Douanes et l’Asfa sont déjà sur orbite depuis bien longtemps. En Dames, par exemple, l’As Ville de Dakar a infligé une sévère correction à Don Bosco avec un score de 106 à 28. La deuxième promet !
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here