PARTAGER
L’ancienne gloire du basket américain, Kareem Abdul-Jabbar (71 ans), donne des «cours» aux jeunes

Le Sénégal pourrait abriter la 4e édition de la Nba Africa Game l’année prochaine. La révélation a été faite par le président de la Nba Afrique, Amadou Gallo Fall, lors de la cérémonie de lancement des activités de la troisième édition hier à Johannesburg.

Dakar, capitale de l’édition 2019 de la Nba Africa game ? C’est en tout cas une possibilité si on suit les propos de Amadou Gallo Fall. «Nous avons comme grand objectif, l’année prochaine, d’organiser la Nba Africa game dans un autre pays. Il y a des options que nous sommes en train d’explorer en Tunisie, au Sénégal, en Angola ou au Kenya. Nous sommes très ouverts», a confié le président de la Nba-Afrique.

Le Dakar Arena, une opportunité à saisir
Sur le choix du Sénégal, la construction du nouveau complexe Dakar Arena a beaucoup pesé sur la balance pour une telle éventualité. D’ailleurs à ce sujet, informe M. Fall, «mon équipe a été là-bas en mai dernier pour faire l’état des lieux. Person­nellement, je n’ai pas encore eu l’opportunité, mais il paraît que cela n’a rien à envier au Tour Arena où nous jouons nos matchs à Londres chaque année en janvier. Ce serait donc un immense plaisir dans un pays comme le Sénégal où les gens sont des férus de basket de pouvoir organiser des événements de ce genre».
Au-delà du Dakar Arena, la capitale sénégalaise remplit également les critères en matière d’hébergement. «Tout cela est en train d’émerger. Il y a de gros projets dans la ville de Diam­niadio. Et nous avons aussi notre Nba Academy Africa basé à Saly. Notre gymnasium va être livré très prochainement. Nous allons organiser une cérémonie pour l’inaugurer. Ce sera l’occasion d’avoir tout le monde de la famille de la Nba et de Fiba au Sénégal», souligne-t-il. A ce sujet, ajoute Gallo Fall, «nous avons déjà commencé les discussions avec les autorités sur place pour établir la faisabilité. En tout cas, c’est très possible».
A noter la présence toute particulière de l’une des légendes du basket mondial, Kareem Abdul-Jabbar. Malgré l’âge (71 ans), l’ancienne gloire du basket américain a tenu à être présente, non sans participer aux différentes activités du camp. Une présence appréciée à sa juste mesure par les autorités, les joueurs et autres coaches.
«Je suis fier d’être là et de célébrer le basket africain», s’est-il réjoui avant de demander aux jeunes «de profiter de ces moments et de ne pas oublier l’importance de travailler avec l’ambition de devenir les leaders de demain».
Des autorités sud-africaines ont marqué leur présence à cette cérémonie dont la ministre des Sports, Thokozile Xasa, le président de la Fédération sud-africaine de basket et aussi le secrétaire général de la Fiba, Patrick Baumann. D’autres personnalités d’entreprise qui sont dans le show-business ou encore les finances sont également attendues à Jo’burg pour prendre part au Sommet de l’innovation où le devenir du continent sera au cœur des débats.

Bwb réunit 80 jeunes de 30 pays
La présente édition du Basketball without borders (Bwb) a réuni 80 jeunes issus de 30 pays différents, mais aussi deux sélections en garçons et filles âgés de moins de 13 ans qui vont représenter l’Afrique au premier championnat du monde de Junior Nba à Orlando à partir de ce week-end.
Au cours de la cérémonie, le président de Nba Afrique n’a pas manqué de rappeler «le volet social à l’endroit de la communauté de Johannesburg avec la construction d’une dizaine de maisons dans un quartier défavorisé. Ce sont des actions que nous menons depuis 2003 et nous avons construit dans presque 77 endroits où les enfants peuvent jouer, apprendre ou y vivre», dira Gallo Fall. Rappelant un message de Mandela, il souligne que «le sport a ce pouvoir de fédérer».
Le match de la troisième édition de la Nba Africa game aura lieu ce samedi à Pretoria, capitale administrative de l’Afrique du Sud, dans un nouveau stade inauguré en novembre dernier.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here