PARTAGER

Près de deux ans après l’élection de la nouvelle équipe dirigeante du basket sénégalais, certains membres semblent ne plus se reconnaître au sein de la famille de la balle orange. Dans un communiqué, le Collectif des clubs dénonce la gestion du président de la Fédération, Me Babacar Ndiaye, et annonce un plan d’action à travers le pays.

Le Collectif national des clubs de basket du Sénégal, réuni dans un cadre de réflexion, de veille et d’alerte pour la sauvegarde des besoins des clubs et d’anticiper sur les maux de notre sport, a fustigé dans un communiqué la gestion de l’actuelle équipe dirigeante de la Fédération dirigée par Me Babacar Ndiaye.
«Depuis son installation il y a de cela 2 ans, la Fédération sénégalaise de basketball, dirigée par Me Babacar Ndiaye, par ailleurs candidat du Cadre de concertation des clubs du Sénégal, n’a pas tenu une seule réunion pour remercier les clubs de leur soutien inébranlable, ni maintenir la dynamique unitaire de tous les clubs qui voyaient en lui un homme du changement et un rassembleur», peut-on lire dans ledit communiqué, signé par le coordonnateur Abdou Dia, par ailleurs membre de l’équipe de Mbacké basket club. Fort de ce constat, poursuit le document, «nous avons jugé opportun de nous réunir afin de mettre sur pied un autre cadre propice et sensible aux intérêts de notre basket».

«Un espoir qui s’est vite transformé en désespoir»
Parlant de la gestion du président de la Fédération sénégalaise de basket-ball, le Collectif souligne que «l’espoir qui se dégageait de sa personne s’est vite transformé en désespoir. Et pour cause, tous les engagements pris lors de sa campagne n’ont pas été respectés. Mieux, il (Me Babacar Ndiaye) s’est totalement métamorphosé en coupant au départ toute forme de communication et en s’entourant de personnes jadis décriées par tous les acteurs du basket».

«Absence de formation décentralisée, subventions des Ligues inexistantes»
Et le communiqué d’ajouter en dénonçant «la gestion cavalière de notre basket qui multiplie de jour en jour les défections de certains acteurs. Le climat tendu entre certains clubs et l’absence de transparence et de communication en sont les preuves. Mieux, la formation décentralisée promise lors de la campagne n’est pas encore faite. Les subventions des Ligues sont inexistantes et les campagnes internationales sont gérées de manière partisane. Les partenaires ne frappent plus aux portes de notre basket qui a perdu son lustre d’antan et son attraction. Les spectateurs ne viennent plus suivre les matchs qui sont parfois sujets à des polémiques».
Face à cette situation jugée «catastrophique», le Collectif compte élaborer un plan d’action par «une campagne de sensibilisation des clubs et particulièrement ceux de l’intérieur pour mieux expliquer les soubassements et les objectifs de notre combat». Mais également «des correspondances seront adressées aux autorités pour leur expliquer les véritables problèmes de notre basket et tirer sur la sonnette d’alarme».
Soulignant s’inscrire dans le seul souci «du devenir de notre basket», le Collectif compte pour­suivre le «combat de la légalité et de l’équité pour l’unité de la famille du basket sénégalais».

wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here