PARTAGER

Les Lionnes ont finalement entamé hier au stadium Marius Ndiaye, leur préparation en direction de l’Afrobasket féminin prévu en août prochain à Bamako. Une séance marquée par l’absence de quatre joueuses sur les 22 sélectionnées par Moustapha Gaye.

L’Equipe nationale féminine a finalement entamé hier au stadium Marius Ndiaye, sa préparation pour l’Afrobasket prévu du 18 au 27 août prochain à Bamako. Un regroupement initialement prévu le 2 juillet dernier avant d’être reporté à une date ultérieure. Une séance marquée par l’absence de certains éléments-clés de l’équipe dont la meilleure joueuse du dernier Afrobasket à Yaoundé, Astou Traoré. Mais également de la nouvelle pensionnaire de la Wnba et joueuse de Los Angeles, Maïmouna Diarra, de Mame Marie Sy, championne de France, Oumou Khairy Sarr ou encore de Aïda Fall. Des absences pour «raisons administratives ou professionnelles, comme s’est souvent le cas durant cette période», dira l’assistant coach, Parfait Adjivon, sans être précis sur la date d’arrivée des retardataires. «Ce sont des choses que le staff technique ne gère pas. Je ne peux rien vous dire là-dessus. On attend de les avoir le plus rapidement possible. Mais si elles ne sont pas là, comme je l’ai dit, c’est parce qu’elles ont des raisons valables. On a toujours vécu ce genre de situation», souligne-t-il. En l’absence du sélectionneur, Moustapha Gaye, «pour un rendez-vous médical», c’est lui qui a dirigé la première séance, en compagnie de son collègue El Hadji Diop. Ce dernier a finalement pu assister à la fin de séance.

aya-traore_0177Aya Traoré «prête» pour une nouvelle aventure
Sur les 22 joueuses sélectionnées, elles étaient donc 16 à prendre part à une entame en douce de plus d’une heure. «On a fait une séance d’une heure trente parce que c’est le début. On a juste fait une séance légère avec beaucoup de shooting et de technique individuelle», note l’assistant coach. Saluant l’état d’esprit et l’état physique du groupe en ce premier jour de séance, le technicien sénégalais souligne la parfaite symbiose entre anciennes et jeunes. «L’équipe est ouverte à tout le monde. Nous avons des jeunes qui peuvent rejoindre le groupe. Il faut leur donner leur chance. Il y a l’envie et on aura au moins 45 jours à travailler ensemble pour bien se préparer», confie Parfait Adjivon.
Capitaine de l’équipe, Aya Traoré se dit prête à revivre une nouvelle aventure avec la sélection. Double championne d’Afrique et parmi les cadres de l’équipe, elle affiche la même détermination qu’à la veille de chaque campagne africaine. «L’objectif ne change pas. On y va pour gagner. Mais il y a tout un processus. Tout se passe bien. La motivation est toujours là. Ce n’est que le premier jour, maintenant on va voir comment les choses vont évoluer au fil des jours», confie l’internationale sénégalaise. Saluant la présence de certaines jeunes dans le groupe, Aya Traoré leur conseille «d’avoir l’envie et la motivation pour se faire une place en se donnant à fond». Les Lionnes s’entrainent ce matin à partir de 9 heures, toujours au stadium Marius Ndiaye.
wdialo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here