PARTAGER

Le président de la Fiba, Hamane Niang, a réagi dans une lettre ouverte, postée sur le site de l’instance internationale, pour dénoncer toute forme de racisme. Et cela, après les derniers événements marqués par la mort de l’Américain Georges Floyd, suite à une violence policière.

«La Fiba est une organisation politiquement neutre qui veut que le basketball serve à renforcer la cohésion plutôt qu’à aviver les divisions politiques. Toutefois, elle ne doit pas rester silencieuse au sujet du racisme. La Fiba condamne catégoriquement toute forme de discrimination qui est une attaque des droits fondamentaux individuels. Le racisme n’a sa place ni dans le basketball ni dans le sport encore moins dans la société», dira Hamane Niang. Et cela, suite aux derniers événements marqués par le décès de l’Américain Georges Floyd, après des violences policières. Avant de souligner : «Le basketball est une source d’espoir, d’amitié et, plus important encore, d’égalité.» Et le président de Fiba de rappeler : «Le basketball est un sport fondé sur des valeurs telles que l’unité, l’évolution, l’ouverture et la responsabilité. L’inclusion et l’égalité des chances ne sont pas des aspirations au sein de la Fiba, ce sont des exigences… Cela signifie qu’elle doit savoir faire preuve de compassion, de compréhension et d’une constante détermination à vouloir progresser et à donner la parole à chacun.»
Selon lui, «les événements récents sont un cinglant rappel que la société, y compris le sport, doit s’efforcer de bâtir une communauté plus solide et plus unie. Nos statuts sont clairs et ils ne tolèrent absolument pas le racisme. La Fiba combattra toujours la discrimination, quelle qu’elle soit. Cependant, le racisme n’est pas un problème qui peut être résolu en une nuit et il ne concerne pas qu’un seul pays ; c’est un problème global».
L’ancien président de Fiba-Afrique estime que «les protestations nous ont encouragés à nous remettre en question et à nous demander si la Fiba en fait assez pour combattre le racisme. Le Comité exécutif de la Fiba s’est réuni aujourd’hui (vendredi) et il s’est penché sur nos initiatives actuellement en cours visant l’inclusion, l’égalité des chances et une meilleure représentation, afin de définir où notre organisation peut entreprendre davantage pour la communauté du basketball. Nous sommes une organisation mondiale, nous nous devons ainsi de refléter et de célébrer la grande et riche diversité de notre monde».
«Fier d’être un Africain à la présidence de la Fiba», M. Niang connait «l’importance de fournir aux gens de toutes les ethnies et origines une égalité des chances pour que toutes les voix et communautés soient représentées».
Toutefois, ajoute-t-il, «nous ne pouvons pas nous reposer tant que notre société ne se sera pas définitivement débarrassée du racisme». Raison pour laquelle «je demande à la communauté du basketball de faire partie du changement. La Fiba travaillera avec sa Commission des joueurs pour mettre en œuvre des actions concrètes afin de lutter contre le racisme dans le basketball».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here