PARTAGER

Après Dakar, le conflit entre la Fédération de basket et la Convergence pour la renaissance du basket sénégalais se décentralise. Samedi, la Crbs était à Louga pour une réunion qui a été interdite par le préfet, sur demande du président de la Ligue régionale.

La réunion de la Convergence pour la renaissance du basketball sénégalais (Crbs), prévue samedi à Louga, n’a finalement pas eu lieu. Elle a été interdite par la Ligue de basket de Louga. La Crbs, récemment mise sur pied, est composée de présidents de club ou encore d’anciens basketteurs. Elle se définit comme «une structure de contribution, de veille et d’alerte face aux dérives et man­quements répétés de la Fé­dération sénégalaise de basket».
Joint par téléphone, le président de la Ligue de Louga donne les raisons de l’interdiction. «Je les avais personnellement avertis, mais ils n’ont pas voulu comprendre et ont tenu à se réunir à Louga. Ce qu’en tant président de la Ligue régionale je ne pouvais cautionner», a confié le président Allé Fall. Avant de préciser que «la réunion a été interdite la veille par le préfet de Louga. Et quand on a constaté qu’ils étaient en train de se réunir dans la rue, devant la maison du président d’Excel­-lence basket club, j’ai saisi la police qui est finalement intervenue pour interrompre la réunion». Mieux encore, ajoute-t-il, «je leur avais dit que la Ligue de Louga se démarque de cette réunion et prendra les dispositions en cas de rassemblement au sein de la ville».
Confirmant avoir pu noter la présence de certains présidents de club, mais aussi d’anciens basketteurs, le président de la Ligue de Louga n’écarte pas de saisir la Fédération pour prendre les dispositions idoines. «Il faut comprendre qu’ils ont enfreint l’article 71 du règlement puisque la Fédération avait sorti une circulaire pour interdire toute organisation de nature à saper son honorabilité. On va se réunir et le dossier sera confié à la Com­mission juridique qui tranchera sur la question, avant d’être transmis à la Fédéra­tion», a informé M. Fall.

Pathé Keïta : «Tout s’est déroulé normalement, c’est un mensonge»
Du côté de la Crbs, on dément une intervention de la police. Selon Mamadou Pathé Keïta, président de Guédiawaye basket académie, «tout s’est déroulé normalement. C’est un mensonge. On s’est bel et bien réuni chez le président (Excellence basket club)». Au contraire, poursuit Pathé Keïta, «cela a été une réussite. C’est au-delà même de nos attentes. On a pu faire des ateliers, un diagnostic des problèmes du basket et on va sortir un communiqué en ce sens». Avant d’ajouter : «On savait qu’ils allaient tout faire pour qu’on ne puisse pas se réunir. C’est pour cette raison qu’on a demandé à beaucoup de nos membres de ne pas se déplacer.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here