PARTAGER

Pas très au parfum de l’état d’avancement des travaux du Palais des Sports de Diamniadio, le président de la Fédération sénégalaise de basket se limite aux propos du ministre des Sports qui a tenu à rassurer la famille sportive sur les raisons du retard. D’ailleurs Me Babacar Ndiaye souhaite voir notre capitale abriter le tournoi des éliminatoires du Mondial 2019 en février ou juin prochain. Comme ce fut le cas lors du tournoi qualificatif de la Zone 2.

La Fédération sénégalaise de basket ne semble nullement inquiète concernant le retard accusé dans les travaux du Palais des Sports de Diamniadio. D’ailleurs, le président de l’instance fédérale, Me Babacar Ndiaye, ne souhaite nullement faire de commentaire sur le sujet, préférant se limiter aux propos du ministre des Sports sur la question. «Le Palais des Sports, c’est du préfabriqué, ce n’est pas des briques qu’on assemble. Ça se règle en Turquie, après ce sera mis sur un bateau pour que le montage soit fait rapidement», a expliqué Matar Ba, dans notre édition d’hier. Avant d’ajouter : «On est dans les délais. Avant la fin du mandat du chef de l’Etat, toutes les infrastructures seront inaugurées.» Des propos rassurant concernant ce complexe dont la première pierre a été posée le 9 mai 2016.

Abriter les  éliminatoires du Mondial en février ou juin 2018
Le patron de la balle orange semble plus préoccupé par le prochain Mondial 2019. Malgré le retard accusé par rapport à la sortie de terre du Palais des Sports, son souhait reste toujours d’accueillir le gotha du basket africain. Comme ce fut le cas lors du tournoi retour de la Zone 2 qualificatif à l’Afrobasket masculin.
«Lors du Congrès de la Fiba-Monde tenu à Hong-Kong récemment, les gens ont beaucoup apprécié et cité en exemple, l’organisation du tournoi de la Zone 2 à Dakar. Les gens ont été séduits par l’engouement et la belle fête qu’il y a eus durant trois jours», confie Me Ndiaye. Suffisant pour postuler à une nouvelle organisation. Surtout que la nouvelle formule de compétition de Fiba-Monde offre la possibilité d’abriter un autre tournoi à Dakar entre février et juin 2018.

Les Lions exemptés en novembre
Par contre, informe le président de la Fédé, «le Groupe (D) du Sénégal avec le Mozambique, la Côte d’Ivoire et la Centrafrique est exemptée en novembre. Nous avons donc la possibilité de jouer en février ou juin. Ce qui veut dire qu’on aura largement le temps de pouvoir organiser un tournoi à Dakar». Toutefois, tient à préciser le président Ndiaye : «Nous devons d’abord informer l’autorité avant de faire toute annonce officielle. On veut éviter ce qui s’est passé avec l’Angola pour l’Afrobasket.»
Avec 16 pays repartis en 4 groupes pour les qualifications, seuls 5 seront qualifiés à l’issue des éliminatoires de deux tours.

Programme préparation Afrobasket 2017 déjà ficelé
Interpellé sur les prochains Afrobasket prévus au Mali (Dames) et en Angola (Hommes), le président de la Fédé rassure sur les modalités prises avec le ministère des Sports. C’est le cas sur le programme de préparation déjà ficelé et adressé à la tutelle. «Nous avons déjà déposé le programme. Je crois que les Filles doivent démarrer le 2 juillet. Pour le reste, je ne peux rien dire parce que rien n’a encore été finalisé», dira Me Ndiaye. Il en est de même pour les Hommes dont, souligne-t-il, «la date de la compétition n’a pas encore été officialisée».
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here