PARTAGER

Avec trois matchs disputés en trois jours, le Tournoi international de Dakar, qui a réuni le Sénégal, l’Angola, la Côte d’Ivoire et l’Egypte, a été l’occasion pour les différents techniciens de se faire une idée de leur effectif, à moins d’une semaine du début de l’Afrobasket féminin prévu ce samedi au Dakar Arena. Un test grandeur nature pour ces coaches visiblement très satisfaits de cette opportunité offerte par l’instance fédérale.

Le Tournoi international de Dakar, qui a réuni le Sénégal, l’Angola, la Côte d’Ivoire et l’Egypte, a été salué par les quatre coaches des sélections. Tirant un bilan positif de tournoi-test en préparation de l’Afrobasket féminin qui débute ce samedi au Dakar Arena, les techniciens se disent satisfaits d’avoir pu jauger leurs joueuses, mais aussi profiter de l’occasion pour se faire une idée de leurs futurs adversaires dans cette compétition.
C’est le cas du coach de l’Equipe nationale du Sénégal, Cheikh Sarr, content d’avoir pu disputer trois matchs à domicile. Un test grandeur nature qui lui a permis de se faire une idée du potentiel dont il dispose. «C’est très difficile de jouer chez soi. C’est un long processus pour que les filles puissent s’adapter à l’environnement, au lieu d’entrainement, aux trajets. Tout cela, c’est très difficile. On a voulu jouer ici pour faire un grand test avant la Coupe d’Afrique. Même pour les organisateurs, c’est important. Tous les couacs que vous voyez, cela permet de faire les réglages et les réajustements», souligne-t-il. Dans le jeu, le technicien sénégalais estime qu’il y a encore des correctifs à faire. «Ce que nous cherchions, c’est beaucoup de choses. On a joué avec deux systèmes, un long et un court. Personne ne veut dévoiler son jeu. Mais faut dire qu’on n’est pas satisfait totalement», souligne Cheikh Sarr.
Remerciant les responsables sénégalais de l’invitation et de l’opportunité de jouer dans la nouvelle salle du Dakar Arena, le coach de l’Angola estime que c’était une belle occasion de faire tourner son effectif. «C’est un bon tournoi. On remercie vraiment le Sénégal qui nous a invités. Cela nous a permis d’observer nos joueuses, mais aussi de leur donner du temps de jeu. Il fallait gérer tout le groupe et on a quand même pu le faire», a confié Apolinario Paquete. Qui dit avoir profité du tournoi «pour se faire une idée des autres adversaires comme le Sénégal, qui reste une grande équipe.»
Du côté de la Côte d’Ivoire, avec une victoire et deux défaites en trois sorties, le coach des Eléphantes dresse lui aussi un bilan positif sur la participation de son équipe. «C’est un bilan très positif. J’ai pu jauger mes filles. Je vois que c’est en train de venir petit à petit. L’homogénéité commence à venir dans mon équipe. Je fais tourner tout le monde. L’objectif, ce n’est pas de gagner des matchs, le plus important, c’est devant», selon Alpha Mané.
Pour l’Egypte, ce fut également un bon test avant de passer aux choses sérieuses. Et cela, devant de grandes Nations du basket comme le Sénégal, «l’une des équipes du continent qui devraient aller jusqu’en finale». Malgré les trois défaites concédées en autant de sorties, le technicien égyptien affiche son optimisme et promet un meilleur visage pendant la compétition. «C’est un bon tournoi où on a vu de bonnes choses. Les deux premiers matchs contre la Côte d’Ivoire et l’Angola ont été très disputés. C’est seulement contre le Sénégal qu’on a péché. Il faut reconnaitre que c’est une grande équipe sénégalaise qu’on a rencontrée avec un jeu rapide, très agressif», souligne Ehab El Allfy. Avec cinq jours de préparation avant le début de l’Afrobasket, le coach des Pharaonnes estime que ce sera suffisant pour apporter les correctifs nécessaires avec l’arrivée de deux renforts. «Je crois qu’on aura le temps de corriger certaines choses, surtout renforcer l’équipe avec l’arrivée de deux joueuses qui n’étaient pas disponibles pour le tournoi. C’est une jeune équipe en progression. On fera de notre mieux pour représenter dignement notre pays», a informé Ehab El Allfy. L’Afro­basket débute samedi au Dakar Arena avec en ouverture Sénégal-Côte d’Ivoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here