PARTAGER

A moins de quatre jours du début du tournoi de la Zone 2, l’Equipe nationale masculine a enregistré la présence de certains joueurs expatriés retenus par le staff technique. Par contre, l’incertitude plane toujours sur la participation de certains cadres qui manquent encore à l’appel.

L’Equipe nationale masculine de basket a enregistré la venue de quelques joueurs expatriés sélectionnés pour le tournoi de la Zone 2 à Bamako, qualificatif pour l’Afrobasket au Congo Brazzaville, en août prochain. Ces derniers ont ainsi rejoint le groupe des locaux et ont participé aux séances d’entraînement d’hier au stadium Marius Ndiaye.
C’est le cas de Antoine Mendy, Mansour Kassé, Maodo Malick Nguirane et les frères Djibril et Khouraïchy Thiam. Un groupe accompagné de Stéphane Dumas, l’un des assistants du sélectionneur, Porforio Fisac de Diégo, dont la participation aux deux tournois reste incertaine.
Seulement, sur les joueurs expatriés, cinq n’ont pas encore répondu à l’appel. Il s’agit de Xane d’Almeida, Malèye Ndoye, Pape Abdou Badji, Modou Mbaye et Lamine Sambe. Les deux derniers étaient attendus dans la soirée d’hier, informe le staff technique.
A noter que la manche aller débute ce vendredi à Bamako, alors que le retour est prévu à partir du 24 mars prochain à Dakar. En plus du Sénégal, il y a le Mali, le Cap-Vert et la Guinée Conakry qui se disputeront les deux tickets qualificatifs à la phase finale.

Pas de soucis sur la durée de la préparation
A moins d’une semaine de la manche aller dans la capitale malienne, si les locaux semblent être en jambes, les expatriés n’auront que quatre jours de préparation. Ce qui ne semble pas trop troubler la quiétude du staff technique, mais aussi des joueurs qui se veulent rassurants. «Nous sommes des professionnels. Nous savons nous adapter à toutes les situations. Encore que la base de l’équipe est là», tranquillise Antoine Mendy, désigné capitaine des Lions. Avant de souligner que «le plus important était d’être là. Ce qui n’a pas été facile parce que les clubs ne voulaient pas nous libérer. On parle de règlement de la Fiba, mais ce n’est pas bien trop clair. On va se battre pour arracher la qualification».
Quant à la formule, l’ailier des Lions s’en réjouit, soulignant avoir toujours rêvé de jouer au stadium Marius Ndiaye. «Je n’ai jamais pu jouer un match officiel devant les fans. C’est excitant et c’est pour cela que j’ai tenu à venir», dira le nouveau capitaine de l’équipe.
Avant de s’envoler pour Bamako jeudi dans la matinée, les Lions vont livrer demain un match amical contre une sélection locale.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here