PARTAGER

Le Saint-Louis Basket Club (Slbc) a remporté la finale de la Coupe nationale, samedi au stadium Marius Ndiaye en battant la Douane d’un petit point (54-53). Une victoire qui prive les Gabelous de réaliser le Grand Chelem, après avoir remporté les trois autres trophées mis en jeu cette saison.

Vainqueur des trois trophées mis en jeu cette saison, l’équipe de la Douane n’avait qu’une seule marche à franchir pour réaliser le Grand Chelem. Il fallait remporter la finale de la Coupe nationale face au Saint-Louis Basket Club (Slbc), ce samedi au stadium Marius Ndiaye. Une finale pourtant bien portée par Pape Moustapha Diop (10 pts), «Roi» de la saison, en couple avec Nassira Traoré du Duc, «Reine» de la saison. Mais c’était sans compter avec la détermination des «Samba Linguère», décidés à rentrer avec la Coupe nationale.
Et c’est dès l’entame (9-9) que les poulains de Ndiaga Lô vont afficher leurs ambitions en tenant tête aux Gabelous. Avant de réussir à mener au score à la pause (25-17).

La grosse perf’ de Mamadou Dioume (14 pts)
La Douane parviendra à reprendre les commandes dans le troisième quart temps par un écart de 8 points (44-36). Mais dans l’équipe de Slbc, il y avait un certain Mamadou Dioume (14 pts), meilleur scoreur et auteur d’une remarquable prestation. Très présent dans le jeu intérieur de son équipe, il s’offre une belle copie avec 5/7 à deux points et sera l’un des grands artisans de la «Remontada» de son équipe. Parvenant à remettre les pendules à l’heure (50-50 à 3.44) dans le quatrième quart temps.
Suffisant pour redonner confiance à toute une ville qui finit par y croire, au moment où le doute avait gagné le camp des Gabelous qui ne parviendront pas à prendre les devants. L’équipe de Saint Louis Basket Club finit par s’imposer d’un seul point d’écart (54-53).
Du côté de Saint-Louis, on ne peut que se réjouir de la belle prouesse réaliser devant l’une des meilleures équipes de la saison. «On est très content de cette victoire. Cela fait des années qu’on court après ce trophée», dira le coach de Slbc.
Une finale perdue qui n’empêche cependant pas au coach de la Douane de tirer un bilan positif sur l’ensemble de la saison. «Il fallait bien défendre pour pouvoir sortir vainqueur de ce match. Malheureusement, après il y a eu des décisions immédiates et individuelles, ce qu’on a dû payer cash. C’est cela le sport. On est quand satisfait de notre parcours durant la saison», soutient Mamadou Diop «Papi».
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here