PARTAGER

Après avoir perdu l’édition 2016 au profit de l’Us Ouakam, l’équipe masculine du Dakar Université Club (Duc) a renoué avec la Coupe Saint-Michel, samedi, en remportant la finale face à la même formation (65-55). Un septième sacre et le premier de la saison pour les «Etudiants», en lice pour le championnat et la Coupe nationale.

Le Dakar Université Club (Duc) a remporté la 44e édition de la Coupe Saint-Michel, samedi au stadium Marius Ndiaye en s’imposant en finale face à l’Us Ouakam (65-55). Du coup, les «Etudiants» reprennent un trophée qu’ils ont remporté pour la septième fois, après l’avoir perdu l’année dernière au profit justement des Ouakamois.
Face à une belle formation de l’Us Ouakam, le Duc a dû user de son expérience pour parvenir à retrouver «son» bien. Dominés en début de partie, au point de perdre le premier quart-temps (13-18), les «Etudiants» ont finalement repris les choses en mains dans le second quart-temps (32-29), avant de dérouler dans le troisième (52-47).
En plus d’un pressing tout terrain pour retarder les actions de l’adversaire, l’équipe du Duc accentue sa défense en coupant les phases de transition. Une stratégie payante et qui va contraindre les Ouakamois à opter pour les shoots extérieurs. Un exercice dans lequel ils n’ont pas été si adroits avec un 3/17 de réussite contre 6/19.

L’expérience en plus
Perturbée dans son jeu, l’équipe ouakamoise perd ses moyens et multiplie les pertes de balles. Moment idéal pour les «Etu­diants» d’user de l’expérience de certains anciens, comme El Hadji Malick Gadiaga (10 pts).
Ancien international, le meneur permet à son équipe de creuser l’écart (63-51) dans la dernière «heure» de jeu avec 12 points d’avance. Le plus gros écart du match. Il ne restait plus aux Ouakamois que de limiter les dégâts et de voir leur adversaire reprendre leur «bien». Un premier trophée de la saison apprécié à sa juste valeur par l’entraineur-adjoint du Duc, Malick Ndiaye, en l’absence du coach titulaire, Parfait Adjivon, avec la sélection féminine pour un tournoi en Chine. «On se devait de gagner ce match en l’absence du coach titulaire. Il a abattu un énorme travail avant de partir avec la sélection féminine. On ne voulait pas qu’on nous dise qu’on n’a pas su relever le défi. Notre challenge était de gagner ce match», dira-t-il. Avant de préciser que le principal objectif est de remporter le championnat et la Coupe du Sénégal afin de terminer de la meilleure des manières la présente saison.
Du côté de Ouakam, le staff technique se désole de la mauvaise gestion du troisième quart-temps. «Certains de nos joueurs avaient trois fautes. Il leur était difficile de défendre convenablement. Le Duc en a profité pour creuser l’écart», regrette Ibra­hima Aïdara, l’adjoint du coach de l’Uso. Reconnaissant la supériorité du Duc, ce dernier préfère se projeter sur les prochaines échéances. Même s’il se désole du départ d’une bonne partie de l’effectif, en début de saison. «On a une autre demi-finale contre l’Asfa en Coupe du Maire et le Duc en quart de finale de la Coupe du Sénégal. On va bien préparer ces deux matchs en espérant finir avec de bons résultats», promet Ibrahima Aïdara.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here