PARTAGER

Trois ans après avoir remporté la Coupe Saint-Michel, l’Us Ouakam a réédité l’exploit, ce samedi à Marius Ndiaye, face à l’As Douanes (51-59), détentrice du trophée et championne en titre. Plus engagés, les Ouakamois se sont imposés au mental face à une formation des Gabelous moins mordante.

L’équipe de Ouakam n’a pas faibli une fois encore face à l’As Douanes, l’une des meilleures équipes de la saison. Parmi les deux seules équipes avec l’Asfa, à avoir battu l’équipe championne en titre au cours de la saison, les Ouakamois ont réédité l’exploit, samedi lors de la finale de la Coupe Saint Michel, au stadium Marius Ndiaye.
Auteurs d’un match parfait, malgré une mauvaise entame, les partenaires du pivot, Pape Moussa (13 pts), ont fait chuter la belle formation de l’As Douanes. C’est d’ailleurs dans le secteur intérieur (13/36 contre 19/34) que les Ouakamois ont fait la différence. Malgré les 18 points du pivot Abdoul Ba, meilleur scoreur du match, les Gabelous n’ont pas su dérouler. La formation des Douanes n’aura existé que lors du premier quart-temps (12-4).
«On n’arrive pas à garder ce niveau de détermination et de concentration pendant 20 à 40 minutes. Les 10 premières minutes, on a fait un excellent boulot, mais Ouakam nous a posé des problèmes que nous n’avons jamais su régler durant ces 30 minutes», regrette l’entraîneur de la Douanes, Mamadou Guèye «Pabi».

Le mental, l’une des clés du match
En effet, le reste de la partie aura été entièrement dominé par les Ouakamois, plus déterminés et engagés, et qui sauront trouver la bonne mesure pour revenir au score. Avec un seul point de retard à la pause (20-21), les Ouakamois continueront de dérouler pour prendre l’avantage dans le troisième quart-temps (39-32) pour ne jamais lâcher.
Malgré la réaction des Gabe­lous qui reviendront à trois points dans le dernier quart-temps, l’Us Ouakam parviendra à contenir les assauts pour finalement s’imposer au mental (59-51).
«L’aspect mental a fait la différence. On a battu l’As Douanes de 17 points en championnat, après avoir perdu le match aller. Cette équipe nous a battus à 7 reprises, l’année dernière. Les garçons étaient déterminés à remporter ce match», souligne Chérif Aïdara, coach adjoint de Ouakam, qui n’a pas manqué de louer la qualité de l’adversaire. «Quand on rencontre une équipe comme l’As Douanes, on est obligé d’élever notre niveau de jeu», dira-t-il.
Comme en 2016, l’Uso remporte la Coupe Saint Michel et vise désormais le titre de champion et celui de la Coupe nationale. «Depuis le début de la saison, l’objectif est clair. On veut le championnat et la Coupe du Sénégal. On va continuer à travailler pour atteindre ces deux objectifs», promet le technicien de l’Uso dont l’équipe n’a jamais disputé les demi-finales des Play-offs, après six années en Première division.
Quant aux Gabelous, ils ont à cœur de terminer la saison sur une belle note. «J’espère que cette défaite nous apprendra à rester humbles. L’objectif est très clair, c’est le championnat. Notre équipe parait forte, mais elle l’est moins par rapport à celle de l’année dernière. On a perdu beaucoup de joueurs qu’on a jamais su remplacer», déplore le coach de l’As Douanes.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here