PARTAGER

L’équipe de l’Asc Ville de Dakar a remporté hier la Coupe nationale Dames en battant (58-55) le Dakar université club (Duc). Une victoire acquise dans les ultimes secondes, malgré une belle remontée des «Etudiantes», menées de 13 points dans le troisième quart temps. Finaliste de la dernière édition, l’Asc Ville de Dakar s’offre ainsi son premier sacre et met fin au règne des Duchesses.

Finaliste malheureuse de la dernière édition, l’Asc Ville de Dakar a remporté la Coupe nationale hier face au Dakar université club (Duc), au stadium Marius Ndiaye. Un succès arraché dans les derniers instants de la partie après avoir réussi à dominer quasiment tout le match, surtout dans le troisième quart temps où les «Dakaroises» ont mené de 13 points (40-27).
Dans les derniers instants de la finale, les filles du sélectionneur national, Moustapha Gaye, tombent dans les travers en multipliant les pertes de balles en défense et en attaque. Les «Etudiantes» en profitent pour recoller au score avant de passer devant pour la première fois du match (47-49 à 2.51).

Une Ndèye Sène de gala
Il aura fallu un sursaut d’orgueil des joueuses comme l’internationale Ndèye Sène, auteur de 15 points, pour remettre l’Asc Ville de Dakar sur la bonne direction. Avec 100% de réussite sur les shoots à trois points (2/2), elle permet à son équipe d’égaliser (51-51 à 1.17) avant de passer devant, aidée en cela par un shoot primé venu de nulle part de Marième Diop (11 pts), très présente dans le jeu intérieur de son équipe.
Il faut dire que dans cette finale, le Dakar université club qui n’a jamais réussi à prendre le dessus sur l’Asc Ville de Dakar cette saison n’aura existé que lors du troisième (43-33 et quatrième quart temps (58-55). Dominées sous la raquette, les «Etudiantes» ont beaucoup joué de maladresse avec un 21/69 contre 21/47 à deux points et 2/18 contre 4/11 à trois points. Trop faible pour surprendre la défense adverse.
Les efforts de Kankou Cou­libaly, meilleure marqueuse du match (16 pts), et de Nassira Traoré (13 pts) ou encore de la doyenne de l’équipe, Anta Sy (11 pts), n’auront pas suffi. Le reste de l’équipe n’a pas pu suivre la cadence. A l’image de la meneuse des Lionnes, Mame Diodio Diouf qui n’a pas réussi à mettre un seul tir primé sur trois tentatives. De même que l’autre Malienne de l’équipe, Fatoumata Bakayoko (0/3). Suffisant pour connaître une nouvelle désillusion face à l’équipe qu’elle n’a jamais réussi à battre au cours de la saison.
En effet, sur trois confrontations, l’Asc Ville de Dakar a toujours pris le dessus sur le Duc. A la fin du match, les joueuses et le staff technique du Duc, à l’image de son entraîneur Mborika Fall, étaient inconsolables. Une image qui contrastait avec les cris de joie et d’hystérie des «Daka­roises». C’est aussi cela les soirs de finale. Et dire que ces deux formations, les meilleures de la saison, risquent de se retrouver très prochainement pour la conquête d’un autre trophée, celui du Challenge Iam. Avant cela, elles se retrouveront en demi-finale de la Coupe du maire dimanche prochain. Un match que les «Dakaroises» auront à cœur de remporter. La fin de saison promet chez les Dames.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here