PARTAGER

L’équipe de la Douane a remporté la Coupe nationale hier face au Dakar Université Club (Duc) sur le score de 62 à 48, au stadium Marius Ndiaye. Une victoire qui permet aux Douaniers de réaliser le doublé, après avoir remporté le championnat. Une nouvelle consécration pour une formation qui a quasiment dominé les débats au cours de la saison. Et face à un adversaire privé de ses meilleurs éléments, il y avait un mince espoir de voir le Dakar Université Club (Duc) décrocher la Coupe nationale. En plus d’une saison complètement ratée avec aucun titre remporté cette année, le Duc n’a pas pu disposer de ses meilleurs éléments pour le dernier acte de la saison. L’entraîneur, Parfait Adjivon, a du faire avec les jeunes de l’équipe pour rivaliser avec l’une des meilleures formations de la saison. «Ils n’ont pas à se plaindre. Ils ont fait un excellent match avec les jeunes joueurs qu’ils avaient», souligne le coach de la Douane, Mamadou Guèye, privé de certains éléments comme l’international sénégalais, Pape Mor Faye. Par contre, quand on a le «Roi» (l’international sénégalais, Louis Adams) et la Révélation (Alkaly Ndour) de la saison, en plus de l’international sénégalais, Mouhamed Diop, le déséquilibre se fait vite sentir.
Et l’arrêt de plus d’un mois des compétitions avec les deux Afrobasket n’a visiblement pas arrangé les choses. Et cela, pour les deux formations. C’est naturellement que la Douane s’impose (62-48) et réalise le doublé. Un trophée perdu en 2013 qu’ils avaient à cœur de reconquérir.
La tâche n’a cependant pas été facile pour la bande à Mouhamed Diop contrainte de sortir le grand jeu pour finalement s’imposer dans le dernier acte. Si les Gabelous ont su gérer la partie (15-9, 30-26), les Etudiants auraient pu chambouler la rencontre après un sursaut d’orgueil dans le troisième quart-temps. Une «heure» du­rant laquelle, ils parviennent à égaliser à 43-43 partout. Ma­lheu­reusement, avec trop de maladresses et de précipitation, les jeunes Etudiants retombent dans leurs travers. Moment idéal pour des joueurs expérimentés comme Mohamed Dipp, meil­leur scoreur de la partie (13 pts), pour plier le match. L’inter­national sénégalais enchaine les paniers primés et plombent tout espoir du Duc. «Il y a eu trop d’erreurs de jeunesse. Mais ce sont des jeunes qui ne jouaient pas et qu’on a dû prendre pour ce match. Je tiens à les féliciter pour le match qu’ils ont réalisé face au champion», dira Parfait Adjivon.
A l’image des années précédentes, les Etudiants perdent une nouvelle fois la Coupe nationale qu’ils n’ont plus remportée depuis neuf ans. Pour cela, le coach du Duc estime qu’«il faut tirer le bilan et voir ce qui n’a pas marché cette saison, avant d’entamer la prochaine. Il y a eu beaucoup de manquements sur le plan technique et administratif. Il faut faire une évaluation objective».
A noter, avant la finale, la cérémonie d’intronisation du couple royale (Louis Adams et Ndèye Sène) marquée par la présence du ministre des Sports, Matar Ba, et d’autres personnalités de la famille de la balle orange.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here