PARTAGER

Classés troisièmes à Bamako avant d’aborder la phase retour du tournoi de la Zone 2, les Lions doivent impérativement remporter leurs trois prochains matchs pour espérer se qualifier à l’Afrobasket masculin au Congo Brazzaville. Le premier test grandeur nature passe par la Guinée, leader de la phase aller, ce soir (19h) au stadium Marius Ndiaye.

L’Equipe nationale masculine de basket entame ce soir la phase retour du tournoi qualificatif de l’Afrobasket 2017 au Congo Brazzaville contre la Guinée Conakry. Classés troisièmes à Bamako, les Lions semblent être prêts à réaliser l’exploit devant une équipe guinéenne, actuel leader du tournoi, et qui a surpris plus d’un à Bamako.
«On sait ce qui nous attend. On a eu suffisamment de temps pour corriger nos erreurs. L’équipe est prête pour relever le défi et atteindre l’objectif qui lui est fixé», a confié l’entraîneur principal, Dame Diouf, hier à l’issue de la dernière séance de préparation.

«Le premier match contre la Guinée sera décisif»
Pour se qualifier, les Lions devront remporter leurs trois prochains matchs contre la Guinée, le Cap-Vert et le Mali. Saluant l’état d’esprit dans lequel les joueurs ont préparé la manche retour, le technicien sénégalais note beaucoup d’amélioration sur «le plan tactique et technique».
«Le premier match contre la Guinée sera décisif. Il nous faudra bien rentrer dans le match. Avec l’appui du public, on pourra faire l’essentiel. Nous mesurons la dimension de la mission car, au bout, il y a une qualification à l’Afrobasket et à la Coupe du monde», a confié Dame Diouf.
En plus des renforts composés du capitaine de l’équipe, Malèye Ndoye, du meneur Xane D’Almeida, des pivots, Alcès Badji, Abdoulaye Coulibaly et Abdoul Ba, le staff technique compte sur l’engagement et la détermination de chacun des joueurs.
Sans un seul match amical pour la phase retour, contrairement à l’aller, le technicien sénégalais rassure. «Cela ne devrait pas poser un problème. Le temps était trop juste pour jouer des matchs amicaux. Ce sont tous des professionnels, la plupart avec beaucoup d’expérience. Ils vont apporter leur touche dans ce que l’on va faire», a indiqué Dame Diouf dont ce sera le premier match officiel sur le banc des Lions. Une grosse responsabilité et une saveur particulière pour celui qui a remporté plusieurs titres avec le Dakar université club (Duc). «C’est un honneur de conduire cette équipe. C’est une lourde responsabilité mais qu’on mesure à sa juste valeur. On essayera de conduire cette équipe à la victoire finale», promet le coach des Lions.
Avant le match des Lions, le Cap-Vert (4 pts) sera opposé au le Mali (5 pts). La rencontre est prévue à partir de 16 heures.

C’est dit… C’est dit… C’est dit…

Alcès Badji, pivot des Lions «Prêts pour le combat»
«On a déjà tout fait. Les renforts sont là. Il n’y a plus rien à dire. Il faut juste montrer ce qu’on peut faire. On est conscients de ce qui nous attend. Aujourd’hui, beaucoup de choses ont changé dans cette équipe. On est prêts pour le combat. Pour nous qui venons d’arriver, nous serons forcément attendus. Mais il ne s’agit nullement d’une pression. On a l’habitude de ce genre de matchs. Nous sommes des professionnels, on sait comment aborder ce genre de matchs. On est là pour gagner nos matchs et on va le faire inchallah. En plus, on pourra compter sur le soutien du public.»

Abdoulaye Coulibaly, pivot des Lions : «Je suis un soldat et je vais en guerre»
«On a préparé le premier match dans un bon état d’esprit. On est prêts. Ce sera une guerre. Je n’étais pas là à l’aller, mais cela ne change rien. Je suis un soldat avant tout et je viens répondre à l’appel de mon pays. Mon pays a besoin de moi, je dois répondre présent. Et je vous assure que je donnerai tout pour assurer la victoire à mon pays. Cette énergie, je compte la transmettre à mes partenaires.»
Assane Ndiaye, ancien international
«L’équipe a changé au niveau de l’expérience et du mental»
«Je suis avec l’Equipe nationale parce que d’abord, je suis ancien international et champion d’Afrique, mais aussi un grand frère. J’essaie d’apporter mon soutien aux jeunes, mon expérience et surtout la motivation. L’équipe a changé sur le plan mental et au niveau de l’expérience. Ceux qui sont arrivés sont des cadres. Il y a beaucoup d’enthousiasme et de motivation. S’ils sont concentrés sur l’objectif, cela devrait passer. Il faudra beaucoup de rigueur, de concentration et penser seulement au premier match. C’est le discours que je leur ai tenu. On ne pense pas à une élimination. Ce qui s’est passé à Bamako est du passé.»

Les 12 Lions retenus
Malèye Ndoye, Antoine Mendy, Pape Abdou Badji, Xane Dalmeida, Louis Adams, Lamine Sambe, Abdoulaye Coulibaly, Abdoul Ba, Djibril Thiam, El Hadji Malick Ndiaye, Moise Diamé, Mamadou Lamine Diop

wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here