PARTAGER

Obligés de gagner leurs trois prochains matchs du tournoi retour qualificatif à l’Afrobasket, les Lions ont remporté de la plus belle des manières leur premier face-à-face avec la Guinée (67-49), hier soir au stadium Marius Ndiaye. Il reste à confirmer devant le Cap Vert ce soir, avant de terminer par le Mali dimanche.

L’Equipe nationale a entamé de la meilleure des manières la phase retour qualificative à l’Afrobasket masculin en s’imposant logiquement face à la Guinée (67-49). Un écart de 18 points qui aurait pu être plus lourd si les Lions n’avaient pas baissé le rythme en fin de match. Une belle entame que toute la famille de la balle orange attendait de la part de ses «ambassadeurs».
Surtout que toutes les conditions étaient réunies pour indiquer aux Lions le chemin de la victoire. Avec une grande mobilisation de toute la famille du basket, des supporters du 12e gaïndé surchauffés et boostés par l’Association des forces armées (Asfa).

Xane D’Almeida, Malèye Ndoye et Mamadou Lamine Samb au-dessus du panier
Une chaude ambiance qui aura suffi pour gonfler le moral des Sénégalais renforcés par la bande à Malèye Ndoye (14 pts) et Cie.
D’ailleurs, le capitaine des Lions a été le premier à donner le ton par un tir primé. Suffisant pour mettre la machine en marche. Entre pressing tout terrain, marquage individuel, le staff technique sort tout l’arsenal pour offrir du beau basket. A l’inverse du tournoi de Bamako où l’équipe a été inexistante.
Comme un symbole, le premier quart sera bouclé par un autre shoot primé de l’autre cadre de l’équipe, Xane D’Almeida. (15 pts) Un premier quart temps nettement dominé par l’Equipe sénégalaise qui a su contenir son adversaire malgré quelques maladresses et mauvaises appréciations dans les options tactiques. Mettant out l’un des meilleurs éléments de la Guinée, Cédric Mansaré (9 pts) là où Mamadou Lamine Samb brillait sous les paniers.
Dans le deuxième quart, la machine pouvait se mettre en marche. Les Lions jouent au basket au point de s’offrir 13 points d’écart (35-22) à moins de trois minutes de la fin. Le reste du boulot sera confié au banc pour permettre à Moïse Diamé, Louis Adams, Abdoulaye Coulibaly de participer à la fête. Avant que les cadres ne reviennent finir le job (39-26).
De retour des vestiaires, on a eu droit au même tempo avec des Lions intraitables face à des Guinéens dépassés par le rythme (52-31). Pour clore les débats de la soirée, le rôle reviendra, comme en début de match, au capitaine Malèye Ndoye qui enchaîne les paniers primés dans la dernière «heure», scellant du coup le sort du match (67-49).

Antoine Mendy toujours transparent
Seule fausse note, la prestation une fois de plus de Antoine Mendy. L’ailier des Lions a encore rendu une mauvaise copie. Pas un seul panier réussi, malgré plusieurs tentatives (0/4) à trois points. Une contre-performance troublante pour quelqu’un qui tourne à une dizaine de points en moyenne par match. Autant avec les Lions que dans son club. Antoine Mendy semble n’être pas remis des séquelles de sa blessure en début de saison. Alors qu’il a suffisamment de temps de jeu avec plus de 15 minutes passées sur le parquet de Marius Ndiaye. Par contre, il aura beaucoup apporté en défense, en réussissant à contrer les tentatives de Cédric Mansaré.
Battus de 13 points à l’aller, les Lions prennent ainsi leur revanche et adressent un signal fort à l’endroit du Cap Vert et du Mali, leurs prochains adversaires, respectivement ce soir et demain.

C’est dit… C’est dit… C’est dit…

Dame Diouf, coach des Lions : «Il était important de gagner le premier match et de bien démarrer la compétition. C’est chose faite. Maintenant, il faut préparer de la même manière le match contre le Cap Vert. Ce ne sera pas facile. Tous les matchs qu’on aura à jouer seront importants. A nous de jouer en équipe et d’éviter de commettre certaines erreurs comme on l’a fait par moments. Il faut que le banc fasse aussi le travail. Mais dans l’ensemble, on est sur une bonne dynamique. On voulait de l’engagement et de la détermination. Il faut continuer dans cette lancée. Surtout avec cet appui du public. Nous tenons à les remercier.»

Malèye Ndoye, capitaine des Lions : «On commence bien la compétition. Il fallait gagner, je crois par plus de 13 points d’écart. On a réussi à gagner par 18 points d’écart. C’est bien et ce n’est que le début. Il reste encore deux matchs à jouer. On ne va rien lâcher. Rien n’est encore gagné. C’était mon premier match officiel à Marius Ndiaye depuis que je suis en Equipe nationale. Cela fait énormément plaisir de pouvoir jouer devant son public. J’en profite pour le remercier.»

Xane D’Almeida, meneur des Lions : «On a réalisé un bon match, une bonne entame. C’était très important pour la suite de la compétition. Maintenant, il reste encore deux matchs. Il faudra les aborder de la même manière et se qualifier pour l’Afrobasket.»
Cédric Mansaré, ailier de la Guinée : «On a vu une meilleure Equipe sénégalaise. Ça n’a rien à voir avec ce qu’elle a montré à l’aller. Là, c’est un autre basket. Ils nous ont vraiment surpris et empêchés de jouer. Je les félicite. Ils ne m’ont pas laissé le temps de jouer. Ils me connaissent maintenant. Donc, je n’ai rien pu faire. On va continuer à travailler. C’est avec ce genre de match qu’on va progresser.»
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here