PARTAGER

La 17e édition de la Basketball Without Borders (Bwb) s’est achevée hier au Dakar Arena avec le All Star Game des pensionnaires. Une édition dont le lancement a eu lieu à Saly, à Mbour dimanche dernier et qui a réuni 60 jeunes âgés de 17 ans et moins, originaires de 29 pays africains. Au final, le Sénégal s’est offert les titres de Mvp chez les Filles avec Bineta Diatta et Aminata Tal, respectivement Mvp du camp et Mvp All Star. Très heureuses d’être couronnées, les deux filles, dont la première est la fille de l’ancienne internationale et championne Wnba, Astou Ndiaye, rêvent un jour de rejoindre la Ligue féminine de basket (Wnba) et de porter le maillot de la sélection. Par contre, pour les Garçons, c’est le Nigeria et l’Egypte qui ont raflé la mise avec Oluwatobi Samuel Ariyibi (Mvp Camp) et Mohab Yasser Abdelaty Abdalatib (Mvp All Star). Plusieurs personnalités de la famille du basket sénégalais, africain et surtout de la Nba étaient présentes durant ces quatre jours vécus entre Mbour et Dakar. C’est le cas de l’international sénégalais, Gorgui Sy Dieng, Ngagne Desagana Diop, Boniface Ndong, Pape Sow, Makhtar Ndiaye ou encore celui qui vient de signer chez les Boston Celtics, Tacko Fall, Astou Ndiaye, championne Wnba, et Directrice technique adjointe de la Nba Academy Afrique. Des joueurs ou d’anciens joueurs de la Nba ont aussi marqué de leur présence. C’est le cas du Camerounais de Philadelphie, Joel Embiid, le champion américain, Chris Bosh, Luol Deng du Soudan ou encore Malcolm Brogdon. Sans oublier les légendes avec l’ambassadeur mondial de la Nba, Dikembe Mutumbo, le président des Toronto Raptors, l’équipe championne de la saison, Masai Ujiri, qui s’est déplacé avec le trophée à Dakar. Au-delà du basket, la dernière journée a été aussi marquée par un panel dans la matinée sur l’Entreprenariat des jeunes africains, tenu au Centre Interna tional de Conférence Abdou Diouf de Diamniadio (Cicad). Une occasion pour les interverents, d’ouvrir les yeux à la jeune génération, en leur rappelant les nombreuses opportunités qui s’offrent à elle afin de réaliser son rêve. Dans les interventions, certains comme le président des Raptors a dénoncé la corruption, le laxisme, comme un des fléaux dans le développement économique du continent. Masai Ujiri n’a pas manqué d’interpeller les responsables politiques à choisir les hommes qu’il faut à la place qu’il faut. Le Commissaire de la Nba, Adam Silver, de rappeler que «le sport peut contribuer au développement de l’Afrique». Sur ce chapitre, il espère que «dans 10 ans, le basket sera le sport roi sur le continent». Quant à Amadou Gallo Fall, il demandera aux jeunes de «rêver très grand» et de considérer le basket comme «une locomotive économique».

wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here