PARTAGER

Après les grands du département, c’est au tour des jeunes du parti présidentiel de mettre les pieds dans le plat. En meeting samedi, au siège de l’Apr à Rufisque Est, une frange de la Convergence de la jeunesse républicaine (Cojer) a lancé «Les volontaires de Macky». De la feuille de route dudit mouvement, le responsable du collège des jeunes leaders de Rufisque dira tout en lançant des piques à la structure de jeunesse : «Nous sommes tous membres de la Cojer mais aujourd’hui, cette structure  n’inspire pas confiance. La Cojer qu’on connaît depuis plus d’une année est une Cojer de violence, d’invectives et d’insultes, et ça, ce n’est pas l’image que reflète le président de la République. C’est pourquoi nous nous détachons de cette image pour aujourd’hui parler directement aux jeunes qui incarnent le leadership.» Pape Ndiambé Ndione a ajouté : «Face à la liste commune de l’opposition qui nous menace, nous sommes obligés de nous unir si nous voulons avoir une majorité écrasante et confortable pour le président de la République.»
«Nous ne répondrons pas à des politiciens du dimanche», a nargué Abdoul Aziz Konaté, réagissant dimanche lors d’un meeting au Cnfa, aux propos de la bande à M. Ndione. «La Cojer de Rufisque aujourd’hui est plus que dynamique, comme nous l’avions fait à l’époque lors des batailles épiques. Cette Cojer est toujours là, engagée et prête à aller à l’attaque pour faire de sorte que le président de la République aie une majorité confortable à l’Assemblée nationale», a-t-il lancé. Défiant les contestataires, M. Konaté a poursuivi : «Sur le terrain de la sensibilisation, de la promotion de la politique du président de la République, tous les Rufisquois constatent que la jeunesse républicaine de Rufisque est davantage sur le terrain.»  Venue prendre part à cette rencontre, première d’une tournée qui va se poursuivre dans les 12 communes du département, Thérèse Faye a parlé d’une Cojer «unie pour faire triompher la coalition Bby». «La question de la division est derrière nous car la jeunesse de la Cojer est consciente que c’est dans l’unité que nous allons gagner», a-t-elle indiqué. Oumar Guèye, coordonnateur départemental et Souleymane Ndoye, président du Conseil départemental, ont présidé cette rencontre pour laquelle «l’absence excusée» du ministre Mame Mbaye Niang a été présentée par la présidente de la Cojer nationale.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here