PARTAGER
Photo d’illustration.

Comme tous les deux ans, les professionnels du bâtiment vont se donner rendez-vous à Paris du 6 au 10 novembre 2017. En prélude à cet évènement, Promosalon Sénégal, qui assure la promotion de 11 Salons au Sénégal et dans la sous-région, propose son accompagnement aux entreprises sénégalaises.

Tous les deux ans, Villepinte en France accueille le Mondial du bâtiment. Ce rendez-vous international qui regroupe trois salons sur un même espace, notamment les salons Inter­clima&Elec, Ideobain et Batimat, présente les nouvelles technologies et les innovations dans le secteur du bâtiment. Catherine Rousselot, directrice marketing à Reed Exposition, organisatrice de l’évènement, a présenté hier, au cours d’un petit déjeuner de presse, les innovations de la prochaine édition prévue du 6 au 10 novembre prochain. Selon Mme Rousselot, le Mondial du bâtiment réunit 2 500 exposants et quelque 340 000 visiteurs dont 22% sont des visiteurs internationaux. L’édition 2017 donnera une large place au logement social, à la problématique de la végétalisation des villes, à la coopération nord-sud dans la sous-traitance et aux bâtiments à énergie positive. Selon Mme Rousselot, 200 conférences émailleront le salon ainsi qu’un hub de solutions. L’Organisation internationale de la francophonie qui est à l’honneur, offrira aux pays d’Afrique subsaharienne, un espace de rencontre et d’échanges, indique Mme Rousselot.
Pour la prochaine édition, Promosalon Sénégal compte accompagner les entreprises sénégalaises comme depuis 1991. Selon le délégué de la structure, M. Ibrahima Ndoye, l’importance de ce salon n’est plus à démontrer. En atteste l’expérience de l’entrepreneur Guèdj Fall qui, grâce à la fertilisation croisée, a pu faire prospérer son entreprise en remportant des marchés de sous-trai­tan­ce.  Promosalon qui intervient pour 11 salons dans des domaines phare, propose un package comprenant, notamment des rencontres d’affaires et visites de site. «Un chef d’entreprise ne peut pas être absent de cette rencontre sinon il est largué, parce que les choses évoluent très vite», indique M. Ibrahima Ndoye.
En 1991, seules 11 entreprises participaient à ce salon. En 2015, ils étaient au nombre de 78 comprenant également, des structures de l’Etat comme la Délégation générale à la promotion du pôle urbain de Diamniadio et du Lac rose ou la Sn Hlm. «La Dgpu a reçu des ingénieurs qui sont venus lui proposer des solutions pour ses problèmes de sol après avoir exposé au Batimat», informe M. Ndoye. «Le Mondial du bâtiment est le lieu indiqué pour rencontrer des industriels et découvrir la dernière actualité liée au bâtiment et à la construction. Il s’agit d’une plateforme qui offre aux professionnels, un espace dédié avec une ambiance propre à l’univers architectural et un dialogue fécond sur la ville de demain. C’est le lieu où tout visiteur professionnel peut rencontrer des entreprises françaises et internationales pour la fabrication de matériaux, d‘outils et d’équipements», note Promosalon Sénégal.
A l’heure où l’on parle de transition énergétique, de matériaux technologiques et où les métiers en silo disparaissent peu à peu, ce type de rencontre permet aux professionnels de se mettre au diapason des dernières évolutions technologiques, des nouveaux matériaux et outils.
mamewoury@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here