PARTAGER

Sa Thiès a perdu face à Boy Niang 2 hier au cours d’un combat éclair organisé au stade Sen­ghor par Leewtoo Produc­tions. Vainqueur avec ruse du duel de la Banlieue, le Pikinois signe ainsi sa 13ème victoire.

Boy Niang 2 a confirmé sa réputation d’être «la bête noire» des lutteurs de Guédiawaye. Après Sa Cadior, Less 2, Gouye Gui, c’est à Sa Thiès de prendre sa dose et de s’ajouter au tableau de chasse du Pikinois qui remporte la 1ère édition du drapeau de la première Dame, Marème Faye Sall.
Enervé dès le début du combat par un «arrêt» en plein nez de Boy Niang 2, Sa Thiès a voulu riposter en s’engageant dans une «bagarre désordonnée». Mal lui en a pris. Car en lançant des coups dans l’air face à un adversaire qui lui a laissé l’initiative du combat pour l’aspirer, le jeune frère de Balla Gaye 2 s’exposait face à son adversaire. Une aubaine pour Boy Niang 2 qui ne s’est pas fait prier à le terrasser en utilisant la technique de la «chaise» à l’issue d’un combat éclair. Les supporters du lutteur de Pikine jubilent et laissent éclater leur joie à l’inverse de ceux de Sa Thiès qui n’avaient que leurs yeux pour pleurer.

Sa Thiès perdu par son explosivité incontrôlée
Etant un lutteur «explosif», Sa Thiès «a mal lutté» selon l’ancien préparateur physique de Baol Mbollo, Omar Diagne Omez. «Sa Thiès a été méconnaissable aujourd’hui. Le temps d’observation existe en lutte. Au lieu de faire un temps d’arrêt, Sa Thiès a voulu en finir en harcelant Boy Niang. Il a lutté contre nature en voulant privilégier la bagarre pour chercher à humilier son adversaire. Comme s’il avait en face de lui son enfant qu’il voulait corriger. Du coup, Boy Niang 2 a eu la latitude de faire un recul tactique tout en ayant ses appuis sur terre avant de le battre par la technique de la chaise», analyse le technicien.

La même erreur commise contre Malick Niang
En fait, selon notre interlocuteur, Sa Thiès a commis la même erreur contre Malick Niang. Le lutteur de Pikine signe ainsi une 13ème victoire qui le propulse dans la cour des grands. Omar Diagne Omez juge normal de voir le fils de «De Gaulle» prétendre croiser des lutteurs comme Lac 2 ou Tapha Tine récent vainqueur de Yékini Jr.

Balla Gaye 2 sous pression
Quid de son grand frère Balla Gaye 2 qui doit lutter contre Gris Bordeaux le 31 mars ? D’aucuns pourraient en déduire que l’ancien «Roi des arènes» sera sous pression suite à la défaite de son jeune frère.
Omez par contre juge que ce revers «peut être un mal pour un bien». Selon lui, «cette défaite peut renforcer psychologiquement Balla Gaye 2 qui fera tout pour remporter son combat contre Gris Bordeaux afin de ramener la sérénité dans la famille de Double Less».
Notons que Baye Mandione a vu son frère le venger dans l’arène. Son nom : Baye Mandione 2. Découvert hier, le bonhomme a fait forte impression en réussissant son entrée par une victoire face à Hortone. Parvenu à déjouer toutes les tentatives de son vis à vis, le frangin du lutteur de Thiaroye a renversé son adversaire en combat préliminaire hier au stade Senghor.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here