PARTAGER

Vieux Ibra Saër Thioune  et le portier international des Lions, Al Seyni Ndiaye, ont signé   avec le club de beach Soccer de la Ligue allemande, le Real Munster, qui avait séjourné dernièrement au Sénégal. Avec un contrat de 3 ans, l’ex-joueur de la Ja, du Duc et du Port foulera les plages allemandes en janvier.

A 30 ans, Vieux Ibra Saër Thioune court toujours. Après Koukpaki, qui évolue à Mont­pellier, il a aussi décroché un contrat professionnel. Au même titre que le gardien de l’Equipe nationale, Al Seyni Ndiaye, il vient de s’engager avec le club allemand, le Real Munster, qui va lui permettre de franchir un nouveau cap en beach soccer, après avoir commencé sa carrière dans le foot à onze. Double champion d‘Afrique avec les Lions,  Vieux Ibra Saër Thioune, qui  a rejoint la sélection en 2013, espère glaner un nouveau trophée avec le Real Munster, qui joue la Ligue des Champions européenne.
A 30 ans, il doit faire vite pour s‘imposer sur les plages allemandes bien qu’il refuse de penser à la retraite. «Je suis prêt à jouer jusqu’à 100 ans pourvu que je dispose de l’intégralité de mes moyens physiques», explique celui qui cite l’exemple du capitaine du Portugal, qui, «à 47 ans, continue encore de défendre les couleurs de son pays sur les terrains de beach soccer à travers toutes les compétitions». Avec un contrat de 3 ans déroché en Allemagne, Vieux Thioune essaie de donner une image du beach soccer sénégalais, qui séduit à l’étranger, et qui peine à gagner en considération chez lui. Très lucide dans son analyse et pas du tout revanchard, il ne considère pas cette opportunité de rejoindre un club de la ligue allemande comme «une sorte de revanche» par rapport au manque de considération noté de la part des autorités à l’endroit des Lions du beach soccer pourtant quatre fois champions d’Afrique. Vieux Ibra Saër Thioune préfère jouer autrement : «C‘est Dieu qui a simplement voulu que j’intègre le club allemand.»
En tout cas, Vieux Ibra Thioune est connu du football sénégalais. Il a joué à la Jeanne d’Arc, au Port, au Duc avant de s’exiler en Arabie Saoudite et en Turquie. Il a joué en 2010 avec l’international nigérian, Emini­ké, au Karbusport. Il a suivi les traces de ses frères, El Hadji Matar Thioune, ex-international sénégalais, qui fut vice-champion de Norvège en 2011, et de Mame Saher Thioune, ancien défenseur du Casa Sport, qui évolue actuellement au Maroc. C’est une histoire de famille.

ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here