PARTAGER

La reconquête continentale des Lions du beach soccer a connu son épilogue ce dimanche sur la plage de Lagos. Au terme d’une finale épique et prolifique face au pays hôte, le Nigeria, le Sénégal a parachevé son aventure par une démonstration à l’usure, conclue par un cinglant 8-4.
Du haut de son mètre 72, Babacar Fall a guidé l’Equipe nationale vers une 4e couronne continentale grâce à une folle série d’au moins un but dans chacune de ses cinq rencontres.
Le joueur de l’Us Parcelles Assainies n’a pas tardé à se mettre en évidence dans cette 8e Can de la discipline avec un doublé d’entrée face au Maroc. Permettant aux Lions de s’imposer 2-1 pour leur entrée en lice et lancer du bon pied l’opération reconquête. Dès le lendemain contre Madagascar dans ce qui représentait le choc du groupe B et remake de la dernière finale de la Can, Babacar Fall récidive avec cette fois-ci un triplé. Les Sénégalais s’imposent 3-1 et étrillent juste derrière 10-2 la modeste formation de Libye. Dans cette dernière rencontre de poule, Babacar Fall se fera ravir la vedette par Ansou Diassy et son quadruplé retentissant. Le meilleur buteur du premier championnat local de beach soccer (15 buts) avec Golf Bc, par ailleurs champion, avait déjà damé le pion à Fall et ses 11 réalisations.
Mais dans ce rendez-vous continental, rien ne pouvait arrêter l’ancien pensionnaire de l’Olympique de Ngor. En demi-finale face aux Egyptiens, Babacar plante un nouveau hat-trick pour un succès 5-2 avant de finir par un doublé en finale devant le Nigeria (8-4), permettant ainsi au Sénégal de s’offrir un 4e titre de champion d’Afrique.
«Je ne ressens que du bonheur d’être meilleur buteur de la Can, avoue-t-il à SportSenegal, repris par Galsenfoot. Finir meilleur buteur dans une compétition d’un niveau aussi relevé, c’est que du bonheur.»
Avec pas moins de 11 réalisations en à peine 5 matchs qui porte son total à 45 buts en sélection, Babacar Fall s’est mue en apôtre dans la quête d’un nouveau sacre africain, mais surtout dans une nouvelle campagne internationale lors du prochain Mondial de la discipline aux Bahamas en 2017. «Si j’ai la chance d’être sélectionné dans les 12 qui iront aux Bahamas, mon objectif c’est d’emmener la sélection dans le top 4, et pourquoi pas gagner le Mondial…», lance-t-il.
A 27 ans, M. Fall a encore des ambitions dans le foot à 11 malgré sa brillance dans le beach soccer. «Comme tout joueur, je rêve de devenir pro, soit dans le foot à 11 à Diambars, Ngb ou Génération Foot. Ou alors dans le beach soccer, mais alors dans le championnat local, ce sera dans une équipe organisée comme à l’Uspa où je suis actuellement.»

Al Seyni Ndiaye sur le problème de vol : «Notre retour était programmé le jour de la finale»
Vainqueur de la Can 2016, les Lions du beach soccer ne sont pas encore rentrés au pays. 72 heures après la finale, les champions d’Afrique sont toujours bloqués à Lagos. «Oui nous sommes toujours à Lagos. Mais nous espérons que la situation va se régler d’ici demain (aujourd’hui)», confie Al Seyni Ndiaye à Galsenfoot.com. Avant d’ajouter : «Dans les billets qu’on a reçus, notre retour était programmé le jour de la finale à 18 heures alors qu’on devait la jouer à 20 heures. Nous prenons notre mal en patience.»
Avec Galsenfoot

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here