PARTAGER

Invitée par l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (Acnoa) et prise en charge par le Cnoss, l’Equipe nationale de beach soccer compte disputer les premiers Jeux africains de plage prévus au Cap Vert et qui se tiendront à quelques semaines du Mondial.

L’Equipe nationale de beach soccer du Sénégal sera au Cap Vert pour les premiers Jeux africains de plage qui y seront organisés en juin prochain. Invités par l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (Acnoa), en relation avec le Cnoss, les Lions comptent rejoindre le Cap Vert à partir du 17 juin prochain pour disputer ces jeux qui auront lieu du 19 au 23 juin prochain.
Pour le manager général de l’Equipe nationale de beach soccer, Ibrahima Ndiaye Chita, «ces jeux viennent à point nommé dans la mesure où ils constitueront un plus dans notre préparation à la prochaine Coupe du monde, prévue au Paraguay en novembre prochain». «Nous allons voir comment les joueurs vont réagir par rapport à la Coupe du monde où nous voulons y jouer les premiers rôles», a-t-il indiqué.
En attendant de connaître ses adversaires avant le tirage au sort du Mondial prévu en août prochain, le staff des Lions du beach soccer ne compte pas seulement sur les premiers Jeux de plage pour se préparer. En effet, le Sénégal mise aussi sur des matchs amicaux face à des adversaires qui restent à identifier. Et en ce sens, le Maroc constitue le premier pays ciblé pour servir de sparring-partner aux poulains de Ngalla Sylla.
«Ces jeux ne nous ont pas empêchés de peaufiner un programme. La Fédération est disposée à mettre les moyens pour une bonne préparation de l’équipe. Nous avons ciblé nos amis marocains. Il y a une bonne relation entre les deux Fédérations et leurs présidents. Les Marocains ont un style de jeu qui se rapproche de celui des Européens», note Chita.
Les deux premières équipes de ces premiers Jeux de plage représenteront l’Afrique au prochain Mondial, prévu aux Etats-Unis, plus précisément à Sant Diego du 9 au 15 octobre prochain. Suffisant, selon Chita, pour motiver les poulains de Ngalla Sylla à aller remporter ces jeux. «Notre ambition est d’être toujours premiers. C’est le Cnoss qui nous prend en charge. Vous savez qu’on a besoin de médailles d’or. On n’en a pas assez. C’est un tournoi qui se déroule pour la première fois. Et nous voulons entrer dans l’histoire en le remportant, comme on l’a fait avec le South african trophy. Et on veut faire la même chose pour les Jeux olympiques de plage. C’est ce qu’on veut faire», souhaite l’ancien international de football.

ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here