PARTAGER

Le manager de l’Equipe nationale de beach soccer, Ibrahima Ndiaye «Chita», estime que les Jeux mondiaux prévus au Qatar, en octobre prochain, seront un bon test pour les Lions avant le Mondial qui aura lieu du 21 novembre au 1er décembre 2019.

En attendant de disputer la prochaine Coupe du monde, prévue du 21 novembre au 1er décembre prochain, en Uruguay, l’Equipe nationale de beach soccer va prendre part aux premiers Jeux mondiaux qui se tiendront du 11 au 16 octobre prochain au Qatar. Le Sénégal est logé dans la Poule C avec l’Iran, le Paraguay et l’Ukraine, cette compétition sera une belle opportunité, selon le manager des Lions, Ibrahima Ndiaye “Chita”, de préparer le Mondial. «C’est un grand tournoi qui n’a rien à envier à la Coupe du monde. C’est en remportant les Jeux africains en juillet dernier au Cap-Vert, que nous avons décroché l’une des places pour représenter l’Afrique, en compagnie du Maroc», dira «Chita». «Un bon test», selon lui, avant d’aborder le Mondial.
Concernant les adversaires des Lions lors de ces Jeux mondiaux, le manager estime que «l’Iran est une équipe qu’on connait très bien. On a joué contre cette équipe trois fois. Et puis, ce n’est pas une petite équipe. Là présentement, elle est à la troisième place au niveau mondial. C’est une très bonne équipe avec un championnat professionnel». Quant à l’Ukraine, renseigne le manager des Lions, «nous les avons rencontrés et battus en 2013 lors de la Coupe du monde à Tahiti. Nous étions dans le même groupe avec l’Iran et l’Ukraine. Bien que n’étant pas technique, l’Ukraine reste une bonne équipe accrocheuse».
Le dernier adversaire, le Paraguay, reste la grande inconnue. «Nous n’avons jamais rencontré cette équipe. Nous avons vu jouer le Paraguay tout récemment. Pour être présent à ces premiers Jeux mondiaux, le Paraguay a joué un match de qualification. Bien que l’ayant perdu, le Paraguay s’est qualifié grâce à sa deuxième place.» Cependant, averti «Chita», «ce sont des Sud-américains, je les ai vu jouer. Il y a du mérite. Même s’il y a une raison de croire en notre équipe. Nous sommes en mesure de faire un bon résultat là-bas. Les gosses sont aussi déterminés que les années précédentes».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here