PARTAGER

Les organisateurs du «Beach Soccer Stars Gala», cérémonie annuelle de récompense des meilleurs acteurs du football de plage, ont dévoilé mardi les nominés pour le titre de meilleur joueur de la planète de la discipline en 2018. Trois Africains figurent parmi les 50 noms. Il s’agit du Nigérian Abu Azeez, du Marocain Nassim El Hadaoui et du Sénégalais Babacar Fall.

Babacar Fall, un pur produit de «Chita»
Capitaine de l’équipe de Yeum­beul et champion du Sénégal en titre de beach soccer, Babacar Fall est un pur produit du Manager de l’Equipe nationale du Sénégal, Ibrahima Ndiaye «Chita», qui l’a déniché. Ce dernier revient sur le parcours du joueur de 28 ans parti du néant pour atteindre aujourd’hui les sommets.
«Je ne suis pas surpris que Babacar Fall fasse partie des 50 meilleurs joueurs du monde. Parce que c’est un joueur talentueux qui a le sens du but. En plus il dispose d’une bonne frappe de balle, ce qui est une bonne arme en beach soccer. Et ses tirs font mouche le plus souvent», s’est montré dithyrambique «Chita», hier au bout du fil.
«Babacar Fall est résistant et combatif, poursuit-il. C’est son sens du placement et son intelligence qui font qu’on peut se permettre d’évoluer avec un seul défenseur. C’est quelqu’un qui défend bien et à une technique au-dessus de la moyenne», souligne le technicien qui reconnait que le jeune joueur de 28 ans a joué un rôle primordial en permettant à son équipe, Yeumbeul Beach Soccer, d’être sacrée championne du Sénégal.
Toujours dans les bons coups, «Babacar Fall a marqué le but ayant ouvert les portes de la finale du championnat à son équipe», selon «Chita» qui dit l’avoir découvert au cours d’un tournoi où il évoluait sous les couleurs de l’équipe de Yeumbeul, son club de cœur.
«Je n’ai pas regretté d’avoir porté mon choix sur Babacar Fall pour l’intégrer en Equipe nationale. Il a remporté au bout du compte le titre de champion d’Afrique avec le Sénégal lors de la première Can qu’il a disputée avec les Lions à Casablanca.» C’est d’ailleurs lors de cette Can que le capitaine de Yeumbeul s’est révélé à la face du continent en terminant meilleur buteur de la compétition avec 8 buts à égalité avec Pape Jean Koukpaki.

«Le digne successeur de Koupkapi»
Se souvenant de cette compétition, «Chita» revient sur un fait qui l’a marqué ce jour. «Il n’y avait qu’un seul trophée qui était prévu pour le meilleur buteur. Pape Jean Koukpaki a pris sur lui la décision de le laisser à Babacar Fall son jeune frère. Un beau geste», magnifie-t-il. Avant de rappeler que Babacar Fall avait terminé à la tête du classement des buteurs avec 11 réalisations lors de la dernière Can à Lagos où le Sénégal avait remporté le trophée continental.
Champion d’Afrique en titre à trois reprises, 2011, 2013 et 2017, Babacar Fall que Chita considère comme «le digne successeur de Koupkapi», fait partie de la liste des joueurs présélectionnés pour la Can 2018 en décembre prochain prévue en Egypte. En attendant d’entrer de plain-pied dans cette Can, Babacar Fall aidera son nouveau club, Diamono Fatick, à monter en Ligue 1 cette saison.
Notons que le «Beach Soccer Stars Gala 2018» aura lieu le 10 novembre à Dubaï, après la finale de l’Intercontinental Cup.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here