PARTAGER

Resté longtemps sans porter le maillot national de l’Equipe de Beach Soc­cer, Pape Jean Kouk­paki a été présélectionné par l’entraîneur Ngalla Sylla en vue du prochain Mon­dial, prévu aux îles Baha­mas du 27 avril au 7 mai 2017.

Un revenant au sein de lEquipe nationale de Beach Soccer. Il s’agit de Pape Jean Koukpaki. Son ancien coéquipier devenu entraîneur de Beach Soccer, Ngalla Sylla, l’a convoqué pour la troisième phase de  préparation en vue du Mondial 2017 prévu aux îles Bahamas du 27 avril au 7 mai 2017.
Présentement à Dakar, Kouk­paki fait partie du groupe des 20 joueurs présélectionnés. D’ailleurs hier après-midi il était présent aux entraînements sur la plage de Diamalaye. «J’ai en effet convoqué depuis vendredi dernier Pape Jean Koukpaki pour qu’il prenne part à la troisième phase de la préparation externe qu’on a entamée ce lundi et ce jusqu’à vendredi prochain en direction du prochain Mondial», a confié l’entraîneur de Beach Soccer.  Ayant fait appel à Koukpaki, en vacances au Sénégal du fait de la trêve observée par son club évoluant dans le championnat de Beach Soccer en France, le technicien dit attendre de l’ancien avant-centre de l’Us Ouakam, «qu’il donne le meilleur de lui-même», s’il veut espérer faire partie des douze qui défendront les couleurs nationales aux Bahamas.
Fort de plusieurs participations à une Can et à une Coupe du monde, avec trois titres de champion d’Afrique, Koukpaki peut faire bénéficier son expérience à ses jeunes coéquipiers. Mais cela ne  suffira pour l’intégrer sur la liste des 12 en vue de la prochaine Coupe du monde si l’on en juge par les propos de son ancien coéquipier devenu coach et qui attend beaucoup de lui. «Depuis la dernière Can, je discutais avec Koukpaki pour son éventuel retour en sélection. Je lui ai demandé de revenir car j’ai envie de le revoir à l’œuvre. Il n’y a pas de cadre dans l’équipe. Il faudra donc qu’il prouve qu’il est à son meilleur niveau pour lui valoir d’être sélectionné dans les 12», tient-il à souligner.

Retour probable de Ibrahima Baldé
Un autre expatrié pourrait renforcer le groupe. Il s’agit de l’avant-centre Ibrahima Baldé qui avait pris part à la double rencontre contre le Cap-Vert ayant débouché sur la qualification des Lions de la plage à la Can au Nigeria. Ibrahima Baldé n’avait pas pris part à cette compétition où le Sénégal est revenu avec le titre de champion d’Afrique. Du fait que son club tunisien, avec lequel il venait de signer un contrat, n’avait pas voulu le libérer. L’entraîneur des Lions de la plage précise que des pourparlers sont en cours avec son club pour que le joueur soit mis à la disposition de l’Equipe du Sénégal pour le Mondial.
A noter que le défenseur du Jaraaf,  Mamadou Sylla, et  le milieu excentré de Gorée, Gorgui Faye Diouf, ne participent pas pour le moment à ce stage phase 3. Laissés à la disposition de leur club, ces deux joueurs font partie du groupe qui avait permis au Sénégal de remporter son quatrième titre continental au Nigeria.

Amicaux : Nigeria et Maroc ciblés
Cependant l‘entraîneur Ngalla Sylla se dit «inquiet» de la longue trêve du championnat du Sénégal de Beach Soccer. Un redémarrage prévu en mai après la Coupe du monde. D’où l’appréhension du technicien corroborée par le fait que ses joueurs avaient une trentaine matchs au moment de disputer la Can au Nigeria.
Pour ce qui est des matchs amicaux, des pays comme le Nigeria et le Maroc sont ciblés. Mais tout cela reste à l’état de projet en attendant que cela soit validé par la Direction technique nationale à l’issue de sa réunion prévue demain. Rappelons enfin que le tirage au sort du Mondial est prévu le 28 février prochain.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here