PARTAGER

La Chambre criminelle du Tribunal de Grande instance de Mbour a condamné hier le guide spirituel des thiantacounes à 10 ans de travaux forcés et a prononcé la confiscation des avoirs de Cheikh Béthio Thioune. Les co-accusés du Cheikh ont connu des fortunes diverses avec des acquittements, peines de 15 ans et 8 ans de travaux forcés, 5 ans et 6 mois de prison ferme. Seuls trois accusés ont été acquittés.

Le président de la Chambre criminelle du Tribunal de Grande instance de Mbour a mis fin hier au suspense sur le délibéré du verdict des 19 thiantacounes accusés du double meurtre de Bara Sow et Ababacar Diagne.
La Cour ayant statué publiquement, par contumace à l’encontre de Béthio Thioune, contradictoirement à l’égard des autres accusés et des héritiers de Bara Sow et de Ababacar Diagne, en matière criminelle a rejeté l’exception de nullité soulevée par le conseil de Aly Diouf et a déclaré la procédure régulière. Ainsi dans son délibéré, il a prononcé l’acquittement de Serigne Saliou Barro, de Aziz Mbacke Ndour et de Mamadou Hann dit «Pape» de tous les chefs d’accusation pour lesquels ils étaient jugés. Ces derniers bénéficiaient de la liberté provisoire.

Acquittements
Dans son verdict, la cour a également acquitté Béthio Thioune, Serigne Khadim Seck, Samba Ngom, Pape Ndiaye, Aly Diouf et Demba Kébé du chef d’association de malfaiteurs. Ablaye Diouf et Samba Fall ont été acquittés du chef de meurtre avec actes de torture ou de babarbarie. La chambre a aussi acquitté Samba Ngom du chef de non-dénonciation de crime mais aussi Béthio Thioune, Cheikh Faye, Serigne Khadim Seck, Demba Kébé et Aly Diouf du chef de recel de malfaiteurs.
Le président et ses deux assesseurs ont disqualifié en meurtre les faits de meurtre avec actes de torture ou de barbarie initialement reprochés à Serigne Khadim Seck, Mame Balla Diouf, Mamadou Guèye dit «Malaka», Moussa Dièye, Aliou Diallo, Al Demba Diallo, Momar Talla Diop, Mohamed Sène dit Eumeu, Adama  Sow dit Doss  et Aly Diouf. Tout de même, la Cour a déclaré ces derniers coupables de ce chef. Elle a disqualifié en complicité de meurtre les faits de meurtre avec actes de torture ou de barbarie reprochés à Demba Kébé et Pape Ndiaye en les déclarant coupables de ce chef.
La Chambre criminelle a disqualifié en complicité de meurtre les faits de complicité de meurtre avec actes de torture ou de barbarie initialement reprochés à Béthio Thioune et Cheikh Faye mais les déclare coupables. Cheikh Béthio a aussi été déclaré coupable de non-dénonciation de crime. La Cour a aussi déclaré Ablaye Diouf, Mame Balla, Mamadou Guèye «Mala­ka» Moussa Dièye, Samba Fall, Aliou Diallo, Al Demba Diallo, Mohamed Sène dit Eumeu, Adama Sow et Momar Talla Diop coupables d’association de malfaiteurs délictuelle, de recel de cadavres et d’inhumation sans autorisation administrative ou judicaire. Elle a déclaré aussi Cheikh Faye coupable d’association de malfaiteurs délictuelle. Même cas de figure pour Khadim Seck et Samba Ngom qui ont été déclarés coupables de détention d’arme sans autorisation administrative.

Fortunes diverses pour les co-accusés du Cheikh
Compte tenu de tous ces chefs d’accusation, la Cour a condamné à 15 ans de travaux forcés : Serigne Khadim Seck, Mame Balla Diouf, Mamadou Guèye, Moussa Dièye, Aliou Diallo, Al Demba Diallo, Momar Talla Diop, Mohamed Sène  dit Eumeu, Adama Sow dit Doss et Aly Diouf.
Cheikh Béthio et Cheikh Faye ont récolté chacun 10 ans de travaux forcés, là où Demba Kébé et Pape Ndiaye ont écopé chacun de 8 ans de travaux forcés.
La Cour a aussi condamné Ablaye Diouf et Samba Fall à 5 ans d’emprisonnement ferme chacun.
Quant à Samba Ngom qui bénéficie lui de la liberté provisoire, il a écopé de 6 mois d’emprisonnement ferme.

Mise sous séquestre des biens de Béthio
En dehors des condamnations, la Chambre criminelle a ordonné la confiscation du fusil de calibre 12/76 numéro 567540, du fusil de calibre 12 m/m N° 497951, du pistolet de marque Walther n°20201500 et de ses deux chargeurs, de 5 cartouches, de la barre de fer, du manche en bois, saisis et des 6 balles extraites du corps de Ababacar Diagne.
Elle a ordonné de placer sous séquestre les biens de Cheikh Béthio Thioune et a désigné le conservateur de la propriété et des droits fonciers de Mbour en qualité de séquestre.
Sur l’action civile, le Tribunal a reçu la constitution de partie civile des héritiers de Bara Sow et de Ababacar Diagne. Il a alloué aux héritiers de chacune des victimes la somme de 100 millions de francs Cfa à titre de réparation.
Sont aussi condamnés solidairement au paiement desdits sommes : Béthio Thioune, Cheikh Faye, Serigne Khadim Seck, Mame Balla Diouf, Mamadou Guèye, Moussa Dièye, Aliou Diallo, Al Demba Diallo, Momar Talla Diop, Mohamed Sène, Adama Sow, Aly Diouf, Demba Kébé, Pape Ndiaye, Ablaye Diouf et Samba Fall. Même condamnation aux dépens et solidairement pour : Béthio Thioune, Cheikh Faye, Serigne Khadim Seck, Mame Balla Diouf, Mamadou Guèye, Moussa Dièye, Aliou Diallo, Al Demba Diallo, Momar Talla Diop, Mohamed Sène, Adama Sow, Aly Diouf, Demba Kébé, Pape Ndiaye, Ablaye Diouf et Samba Fall.
Sur cette dernière condamnation, le président de la Chambre criminelle, Thierno Niang, a rappelé que la contrainte par corps ne pourra être appliquée à l’égard de Cheikh Béthio. Il a fixé la durée de la contrainte par corps au maximum à l’égard des autres condamnés. M. Niang a aussi rappelé aux condamnés leur droit, à l’exception de Béthio Thioune jugé par contumace, d’interjeter appel dans un délai de 15 jours, s’ils le désirent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here