PARTAGER

D’après le Bureau de l’information gouvernementale (Big), c’est une enveloppe de 254,8 milliards de F Cfa qui était annoncée en 2012 pour des investissements dans la région de Kaolack, mais les réalisations ont dépassé les engagements. Sans donner le coût global des investissements, le Big renseigne qu’ils ont été faits dans le domaine des infrastructures routières, de l’éducation, de la formation, de la santé entre autres.

Par Dieynaba KANE

«Les réalisations livrées, celles en cours et les perspectives dépassent de loin les engagements du gouvernement» pris à Kaolack lors du Conseil des ministres décentralisés : c’est ce qu’a fait savoir le Bureau information gouvernementale (Big). Dans un document consacré aux réalisations dans cette région, le Big informe que lors du Conseil des ministres du 14 juin 2012, c’est une enveloppe de 254,8 milliards de F Cfa qui était annoncée mais à l’arrivée elle est largement dépassée. Dans le document, le Big parle des investissements faits dans le domaine des infrastructures routières avec «le lancement de l’autoroute Mbour-Fatick-Kaolack, la reconstruction de la Route na­tio­nale 1 Fatick-Kaolack (42km), la réhabilitation de la Rn4 Dinguiraye-Nioro du Rip-Keur Ayib : 40 km +6 km de voirie à Nioro accompagnés d’un réseau d’assainissement 14 milliards 280 millions 541 mille 199 F Cfa». Il y a aussi la «réhabilitation de la Rn5 : Keur Waly Ndiaye-Passy-Sokone (25km) 9 milliards 697 millions 147 mille 458 F Cfa» entre autres. Des investissements ont aussi été faits pour la modernisation du transport public de la région. Ceux-ci ont permis l’acquisition de 44 nouveaux bus dont le coût unitaire est de 18 millions 700 mille 000 F Cfa. Le document renseigne que «chaque trans­porteur donne un apport correspondant à la prime à la casse de deux millions de F Cfa octroyée par l’Etat suite au retrait de son bus». De même, il est souligné que «le paiement du crédit restant, soit 16 millions 700 mille de F Cfa, est échelonné sur 60 mois». D’après le Big, «l’exploitation de ces 44 minibus neufs à Kaolack permettra de générer environ 200 emplois directs de conducteurs, receveurs, régulateurs, contrôleurs et gérants de lignes».

132 milliards de F Cfa pour l’Université du Sine Saloum
L’un des grands investissements dans le domaine de l’éducation et de la formation dans cette région «c’est l’Université du Sine Saloum El Hadji Ibrahima Niass (Ussein) pour 132 milliards de F Cfa». Si on en croit le Big «au total, pas moins 34 licences professionnalisantes seront proposées en six semestres au sein des 11 unités de formation et de recherche (Ufr)». Le document renseigne que pour cette année, «date de démarrage des cours, une centaine d’enseignants-chercheurs viendront du Sénégal et de l’étranger (Afri­que, Amérique du Nord, Asie, Europe), contre environ 1 200 lorsque l’institution aura atteint sa vitesse de croisière». «Le processus de recrutement est en cours et plus de 800 candidatures issues du Sénégal et de la diaspora sont déjà enregistrées», a-t-on informé. A cet investissement s’ajoute la construction du campus Social de l’Ussein «1 500 lits pour Kaolack pour 4 milliards 500 millions de F Cfa» et aussi de lycées, de collèges de centres de formation professionnelle. A titre d’exemple, il est cité la «construction d’un lycée à Paoskoto (143 millions 458 mille 399 F Cfa), du nouveau centre de formation professionnelle de Kaolack (Cfp) pour 250 millions F Cfa, Cfp de Nioro à 1 milliard 199 millions 750 F Cfa, formation aux métiers portuaires pour 55 millions de F Cfa, construction et équipement de 50 salles de classe (élémentaire) en 2012 pour 694 millions 724 mille 000 F Cfa, construction de 282 salles de classe, 30 blocs administratifs, 62 blocs d’hygiène (2010-2013) pour 2 milliards 860 millions 210 mille F Cfa (…)».
Dans le domaine de la santé, les investissements faits à Kaolack sont marqués par des réhabilitations et des constructions d’infrastructures mais aussi l’achat d’équipements pour les structures sanitaires. Le Big parle dans son document entre autres de la  «réhabilitation de la région mé­dicale de Kaolack, 25 millions F Cfa, la construction de centre de santé à Gandiaye : 791 millions 935 mille 745 F Cfa, construction et équipement d’un poste de transfo-électrique pour le centre de réinsertion sociale : 30 mil­lions de F Cfa, réhabilitation du centre régional de formation en santé : 50 millions F Cfa, réhabilitation du centre de Santé de Kasnack : 98 millions F Cfa, construction du poste de santé de Keur Ayip (Nioro- frontière avec la Gambie) : 80 millions F Cfa (…)».
dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here