PARTAGER

La coalition Benno bokk yaakaar du département de Bignona a battu ce week-end le rappel de tous les responsables de tous bords de la mouvance présidentielle pour accorder leurs violons et peaufiner une stratégie de reconquête politique de tous les bastions perdus lors de la dernière élection présidentielle au niveau du département. Pas un seul responsable de la mouvance présidentielle du département n’a manqué à l’appel. Il s’est agi pour ces responsables de Bby de mettre une stratégie de reconquête politique du département, après la razzia de Ousmane Sonko, et de pouvoir adopter un plan d’action à très court terme pour se mettre à l’œuvre et occuper physiquement et très rapidement le terrain politique. «Il ne faut pas se voiler la face. Nous avons été à une élection qu’on a perdue. Donc, il faut prendre le temps d’analyser, de préparer le terrain avant d’aller à l’assaut des bastions perdus», a indiqué le coordonnateur départemental de la coalition présidentielle, face à la presse. Abdoulaye Badji est, en effet, d’avis que cette dynamique fait qu’il y a des «éléments variables» qui, dans un avenir proche, seront «totalement en faveur de Bby».
Une manière pour tous les ténors de la mouvance présidentielle d’afficher la «confiance» et l’«optimisme» par rapport aux prochaines Locales dont la date n’est pourtant pas encore fixée. «La dernière Présidentielle constitue pour nous un faux pas, mais vous savez qu’on se relève toujours d’un faux pas. Nous allons nous relever et continuer dans cette dynamique de victoire au niveau du département», rassure le ministre conseiller. Et c’est dans cette optique que tous ces responsables de partis et de mouvements de la mouvance présidentielle se sont encore donné rendez-vous dans deux semaines pour valider l’œuvre et la réflexion déjà entamées avant d’investir toutes les 19 communes du département. Et ils comptent, pour ce faire, procéder à des animations politiques à même de rallier les électeurs à la cause de Benno bokk yaakaar pour lui donner la majorité dans le département. «On n’a pas à réexpliquer les réalisations comme si d’aucuns ignorent encore que le pont de Farafegny existe. Mais on va partager avec eux cette mauvaise passe et nous accorder sur la nécessité d’accompagner celui qui conduit le Sénégal vers le développement et l’émergence en 2035», ajoute M. Badji. Les responsables de Bby se sont en outre réjouis des activités menées dans le cadre de la réhabilitation du barrage d’Affiniam. En attendant, Abdoulaye Badji a invité les populations à se tenir prêtes pour des animations non-stop qui vont démarrer dans quelques semaines jusqu’à la prochaine échéance électorale.
imane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here