PARTAGER

Les Patriotes de Bignona ont sonné la remobilisation des troupes en direction des prochaines élections locales. Un département que leur candidat Ousmane Sonko avait raflé, tout comme Ziguinchor et Oussouye.

Militants et responsables de Pastef du département de Bignona à Kafountine préparent les élections locales. Un meeting de massification a été organisé dans ce sens en présence de responsables venus de Dakar et de Mbirkilane. Pour Yancouba Diémé, il s’agit de battre le rappel des troupes pour rééditer, voire dépasser le score de 62% obtenu par Sonko dans le département lors de la Présidentielle du 24 février dernier. Et à propos d’ailleurs de ces joutes électorales, le patron départemental des Patriotes souligne que personne ne sait aujourd’hui quand est-ce qu’elles auront lieu ou si elles auront lieu. Il accuse le Président Macky Sall «qui ne sait plus où mettre les pieds». «Nous l’attendons de pied ferme, mais en attendant nous le prions de savoir raison garder, car tout pouvoir fini un jour», a-t-il indiqué face à la presse. M. Diémé qui estime que le calendrier républicain exige un respect de la part de tous les acteurs politiques invite le Président Macky Sall à mettre fin à «cette farce qu’est le dialogue national» et à fixer la date des élections locales qui, seule, préoccupe leur formation politique. Le coordonnateur départemental de Pastef de Bignona soutient que leur parti ne saurait se tromper de priorité. «C’est dire qu’on ne se préoccupe point de ces distinctions honorifiques prêtées à notre leader, car pour nous le meilleur prix, c’est la satisfaction des besoins des Sénégalais», dit-il. Et si l’action politique était le seul critère de reconnaissance, le prix du siècle sera décerné, selon lui, à Ousmane Sonko. Seulement, précise M. Diémé, c’est le développement du Sénégal, de l’Afrique et une meilleure gestion de nos ressources qui méritent le sacrifice.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here