PARTAGER

Ibrahima Sané va-t-il couper les amarres avec le Rsd/Tds de Robert Sagna ? En tout cas, dans le cadre de la relance de ses activités politiques dans le département de Bignona fortement mobilisé à Caparan, l’ex-député a signé son grand retour dans le landerneau politique en distillant ses critiques contre son parti et fait ainsi un pas vers la dissidence.

«J’ai été déchargé de mes fonctions de responsable de la commune de Bignona sans que je ne comprenne pourquoi, mais je l’ai accepté. J’ai été déchargé de mes fonctions de député sans que je ne comprenne pourquoi, et je l’ai aussi accepté. Aujourd’hui, j’attends de voir dans quelle direction les nouveaux responsables vont mener le parti», a déclaré Ibrahima Sané. Devant ses militants venus du Naran, du Buluf, de la Zone des Palmiers, du Fogny et des Kalounayes, l’ex-député social-démocrate a du coup fustigé l’hibernation qui caractérise le Rsd/Tds, un parti où il n’y a plus, selon lui, d’activités nationales, ni de prise de position politique. Pour lui, il n’est plus question de regarder faire. «Cela changera ou alors je ne serai plus membre de ce parti», avertit-il. Une manière pour ce lieutenant de Robert Sagna de préparer l’opinion et sa base à une décision inéluctable. Même s’il reste pour l’heure, affirme-t-il, membre du bureau politique du Rsd/Tds et l’un des grands soutiens de Robert Sagna qu’il qualifie de «grand homme d’Etat».

Un pas vers l’Apr ?
L’ancien directeur de la Rts n’entend plus tourner le dos au département de Bignona. «Je ne peux plus rester à Dakar à faire des réflexions sur le fonctionnement d’un parti. Je serai là avec vous et j’irai là où on me demandera d’aller. Je ne comprends pas le comportement de certains hommes politiques. Je continuerai tant que j’ai la force de soutenir ceux qui dirigent et qui le font dans l’intérêt des populations», a dit M. Sané qui dit avoir reçu des coups dans le combat politique. Il a magnifié la présence à cette rencontre de responsables de Benno bokk yaakaar de Bignona comme Aubin Sagna, Amadou Sadio et Mamadou Lamine Keïta qui, confie-t-il, a eu la «modestie» de rappeler à Macky Sall que «Ibrahima Sané est encore opérationnel et prêt à travailler pour lui». Keïta d’assurer : «Le Président Macky Sall a compris et connaît la valeur de Ibrahima Sané qu’il a déjà rencontré. Et comme le souhaitent les populations du département, il a déjà fini de régler la question de la responsabilisation avec l’honorable député. Et la nouvelle va bientôt tomber.» Tout porte à croire qu’il pourrait se rapprocher du chef de l’Etat et il le suggère dans son discours. «Macky Sall ne bavarde pas, il travaille et défend l’image du Sénégal à l’extérieur. Alors, pourquoi ne pas soutenir un tel homme qui a fait du Sénégal la 2ème économie de l’Uemoa et un pays qui, ces dernières années, a connu une croissance soutenue ? L’avenir du département de Bignona passe par la réélection en 2019 du Président Macky Sall.» Le journaliste de formation n’a pas manqué de jeter quelques pierres à l’opposition. Il dit : «C’est très facile d’être un opposant au Sénégal, car on passe à longueur de journée à spéculer sur les tenants du pouvoir en les accusant de tous les maux. Parler c’est bien, mais l’action vaut plus encore.»

imane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here