PARTAGER

Ils sont cette année 8 Sénégalais à avoir perdu la vie à la Mecque. Les causes de leur décès restent à être déterminées par la Commission médicale de la Délégation générale qui a fait face à la presse hier. Dans l’ensemble, le Délégué général, Abdoul Aziz Kébé, s’est dit satisfait de l’organisation.

C’est presque une règle : le Sénégal a enregistré 8 morts à la Mecque cette année. L’information a été confirmée hier par le Délégué général. Abdoul Aziz Kébé, qui tire un bilan satisfaisant, a fait le point à la Maison de la presse. En tout, ce sont 7 à 8 évacuations sanitaires qui ont été effectuées par la Commission médicale. La délégation entend travailler avec ladite commission à la recherche entre autres choses dans le domaine de ce qui est de l’humain pour déterminer ce qui pourrait être fait pour les prochaines éditions. «Même si nous sommes satisfaits de l’ensemble de l’organisation du pèlerinage, il y a quand même des points sur lesquels il y a la nécessité de devoir améliorer et le devoir de trouver des solutions pour certaines difficultés auxquelles nous avons été confrontés», reconnait le Délégué général. Ce dernier retient que des difficultés ont été notées à Mouna à cause d’un manque de matelas mais également «un petit» problème de restauration d’une journée. Il a rappelé aussi qu’il y a eu un autre impair lié à la question du zam-zam (eau bénite) dû à un retard dans le transfert des fonds destinés à l’achat.
A la Terre sainte, dit-il, ils avaient reçu également des correspondances du ministère du Hajj saoudien qui demandait à une dizaine d’organisateurs privés de respecter les termes de leur contrat en reversant les sommes dues pour le séjour à Mouna et à Arafat. Saisis, les concernés ont épongé la dette à l’exception de deux qui n’ont pas pu régler la question. D’ailleurs, Abdoul Aziz Kébé a informé que l’agence Sirmang voyages n’a pas respecté les termes de son contrat. Selon lui, à 15 jours de la fermeture des inscriptions, une correspondance a été adressée aux responsables pour les inviter à ne pas prendre de pèlerins. Malheureusement, l’agence a enrôlé 41 personnes qui n’ont pas pu aller à la Mecque. «L’organisation Sirmang voyages a reconnu qu’elle devait une somme assez importante de 235, 662 mille Riyal concertant 181 pèlerins qu’elle a convoyé et pour lesquels elle n’a pas reversé l’argent à qui de droit», a dit le Délégué général qui soutient que cette année a connu moins de récriminations, de plaintes concernant la restauration. Bref, dira-t-il, «le pèlerinage de cette année s’est très bien déroulé dans la mesure où les inscriptions, le convoyage des pèlerins, le séjour à Médine, à la Mecque, à Mouna, à Arafat, la restauration, le transport, tout s’est passé relativement bien». Il a reconnu par ailleurs qu’il faut des améliorations dans le futur. En 2019, le Sénégal a bénéficié d’un quota de 13 mille pèlerins. Les 11 mille ont été convoyés par les 31 regroupements des voyagistes privés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here