PARTAGER

En une année de présence au Sénégal, la compagnie aérienne française, Aigle Azur, a transporté plus de 35 mille passagers au départ de Marseille et Lyon vers Dakar. Selon le directeur commercial et marketing, Tiago Martins, leur ambition est de «passer aux alentours de 40 à 45 mille passagers dès cette année».

Depuis décembre 2015, la compagnie aérienne française, Aigle Azur, fait des rotations entre des villes françaises et Dakar. En une année de présence au Sénégal, le concurrent d’Air France et de Corsair a convoyé plus de 35 mille passagers entre la France et le pays de la Téranga. Le bilan d’étape a été dressé hier par les res­pon­sables, en présence de l’ambassadeur de France au Sénégal, Christophe Bigot, du représentant de Maïmouna Ndoye Seck, ministre des Tran­sports aériens et du tourisme. Mais aussi de celui du ministre de la Culture et de la communication, Mbagnick Ndia­­ye. A cette occasion, le di­rec­­teur commercial et marketing de la compagnie française a déclaré que la proximité et la flexibilité dans l’offre tarifaire et l’offre de produit sont leur maître-mot.
Comme les autres compagnies aériennes, Aigle Azur transporte des Sénégalais, mais aussi des touristes en destination du Sénégal. Il s’agit de deux vols par semaine au départ de Marseille et de Lyon vers Dakar. Après la suppression des visas d’entrée au Sénégal, les autorités étatiques travaillent à la promotion de la destination Sénégal. Macky Sall et son gouvernement mènent des actions pour attirer les touristes. Avec ces trois compagnies françaises présentes, Christophe Bigot est convaincu que «l’accessibilité du coût du transport aérien reste le point d’entrée pour les touristes». Alors pour lui, il est «essentiel de pouvoir proposer une offre dynamique et concurrentielle à des prix intéressants», dit-il.
Au cours de la cérémonie de présentation, le directeur commercial et marketing n’a pas caché les ambitions de sa compagnie. Pour Tiago Martins, aujourd’hui «notre objectif est de dépasser ce chiffre et de passer aux alentours de 40 à 45 mille passagers dès cette année». Pour atteindre ces chiffres, dit-il, ils ont procédé à la mise en place de vols supplémentaires. La compagnie projette déjà d’augmenter le nombre des fréquences.
Mais pour ce qui est des vols à l’intérieur du Sénégal, Aigle Azur range ce projet au second plan. Pour le moment, le Français et ses collègues préfèrent mettre leur poids sur la manière de faire pour consolider les rotations entre Lyon et Dakar, Marseille et Dakar. Selon lui, les vols intérieurs dépendront du soutien des agences de voyage et de la population locale.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here