PARTAGER

Le président de la Fifa ne tarit pas d’éloges à l’égard du Mondial russe qui prend fin ce dimanche.

«Il y a quelques années, j’avais dit que ce Mondial serait le meilleur de l’histoire et je peux aujourd’hui le dire avec conviction : il s’agit de la meilleure Coupe du monde de tous les temps», a estimé ce vendredi Gianni Infantino, alors que le Mondial s’achève ce dimanche.
Le président de la Fifa, qui tenait une conférence de presse au stade Loujniki où se jouera la finale, a notamment remercié «le gouvernement de Vladimir Poutine».

«La Var rend le football plus honnête, plus transparent»
Le patron du foot mondial s’est aussi prononcé sur la polémique concernant la Var. «L’assistance vidéo à l’arbitrage (Var) ne change pas le football, elle le rend plus honnête, plus transparent. Si on regarde la signification du mot progrès, cela signifie qu’il y a eu une amélioration, que les choses ont été rendues meilleures. Donc la Var est un progrès. Elle ne change pas le football, elle le rend plus honnête, plus transparent», a exposé le président de la Fifa face à la presse.

Infantino au chevet de l’Afrique
Après l’échec de l’Afrique au Mondial 2018, le président de la Fifa a fait savoir ce vendredi que l’instance dirigeante du ballon rond va prendre des mesures pour aider les sélections du continent, notamment en faisant le ménage au sein de certaines fédérations.
«En ce qui concerne la situation dans plusieurs fédérations africaines, je suis conscient que c’est un souci. Nous en discutons beaucoup pendant ce Mondial avec le président de la Caf et nous allons intervenir», a prévenu le dirigeant.
«Pour avoir des succès sur le terrain, il faut qu’en dehors cela fonctionne. On doit absolument aider et travailler avec les fédérations en Afrique pour s’assurer que tout se passe bien au niveau de l’organisation. C’est l’aspect football qui nous importe et nous allons faire des annonces prochainement pour remettre de l’ordre dans certains pays. On ne peut plus ne rien faire», a poursuivi l’Italo-Suisse. Dans son viseur notamment, la Fédération nigériane de football où le président élu Amaju Pinnick fait l’objet d’une fronde menée par son rival malheureux Chris Giwa. Une affaire à suivre…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here