PARTAGER

Aucune défaite, 7 buts inscrits en 3 matchs, premier de sa poule, qualifié pour les demi-finales et la Coupe du monde, le Sénégal ne pouvait rêver mieux en s’offrant une si bonne entame à l’issue du premier tour de la Can U20.
Un bilan somme toute parfait qui propulse la bande à Mamadou Diarra en demi-finales du tournoi et les qualifie directement pour le prochain Mondial, prévu en Corée du Sud. Après une entame poussive contre le Soudan (1-1) et l’Afrique du Sud (4-3), les Juniors sénégalais ont fait preuve de caractère et de discipline tactique en sortant logiquement le Cameroun (2-0). Une belle victoire qui est venue clôturer un premier tour marqué par la prestation exceptionnelle de trois joueurs-clés de l’équipe de Joseph Koto : Krépin Diatta, Ousseynou Cavin Diagne et Ibrahima Niane. Zoom !

KREPIN DIATTA : La fourmi de l’entrejeu
Petit par la taille, mais grand par le talent, Krépin Diatta symbolise le renouveau du football de jeunes au Sénégal. Doté d’une bonne technique individuelle, celui qui vient de signer dans un club de D1 norvégienne a survolé le premier tour de la Can U20 pour avoir été élu deux fois «Homme du match».
Très présent dans l’entrejeu sénégalais, Krépin, très doué dans ses prises de balle, déroute ses adversaires par ses changements de direction et ses feintes de corps. Auteur de deux buts, il excelle aussi dans les dernières passes en complicité avec ce diable de Ibrahima Niane. Un attaquant opportuniste à souhait avec 2 buts lui aussi à son compteur pour le moment.
Contre la Guinée ce jeudi en demi-finale, le meneur de jeu des Lionceaux sera à nouveau un danger permanent au milieu. Et pourquoi pas un troisième titre d’Homme du match ?

IBRAHIMA NIANEIBRAHIMA NIANE : Profession : buteur
«Il peut être transparent durant presque toute une partie et surgir pour claquer un ou deux buts assassins». Ce témoignage d’un technicien averti semble corroborer la prestation servie par Ibrahima Niane contre le Soudan et le Cameroun. C’est en effet au moment où l’on jouait les dernières minutes d’un match que les Sénégalais étaient en train perdre, que l’attaquant de Génération Foot surgit pour égaliser. Maintenant en vie les «Koto Boys», réduits à 10 et victimes d’un arbitrage scandaleux.
Même réalisme contre les Came­rounais. Là, Ibou Niane n’a pas attendu la fin du match. C’est dans les dernières minutes de la première mi-temps qu’il surprend la défense camerounaise en devançant la sortie du portier adverse (1-0). Un but important face aux Lionceaux Indomptables qui devaient impérativement gagner pour accéder aux demi-finales. On connait la suite avec ce deuxième but de Krépin Diatta qui est venu briser le rêve mondial des Juniors camerounais. Annoncé cet été au Fc Metz, Ibrahima Niane (2 buts) a encore la possibilité de faire parler ses talents de buteur et  convaincre ses futurs dirigeants messins.

OUSSEYNOU-CAVIN-DIAGNEOUSSEYNOU CAVIN DIAGNE : Le Vieira sénégalais
C’est un profil de joueur qu’on ne trouve pas souvent au niveau du football sénégalais : un milieu de terrain longiligne (1m 90), doté d’une bonne technique et buteur de surcroit. Ousseynou Cavin Diagne symbolise ces qualités essentielles du footballeur moderne. Poussant certains à le comparer à un certain Patrick Vieira (un Franco-Sénégalais qui a joué pour les Bleus).
Impérial dans les airs (en témoigne son but de la tête contre l’Afrique du Sud), le milieu de terrain des Lionceaux, qui sait bien alterner le jeu court et long, est un as dans la récupération. Auteur d’un doublé contre l’Afrique du Sud dont une superbe frappe du droit pour le 3e but à l’entrée de la surface adverse, le pensionnaire d’Af Darou Salam des Hlm Grand-Yoff a été récompensé avec le titre d’«Homme de ce match». Plus que motivant pour aller défier nos voisins guinéens ce jeudi en demi-finale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here