PARTAGER

Triste. Décevant. Mais bon, on commence à s’habituer aux mauvaises soirées de Can. Et cette fois-ci, il n’y a même pas eu de suspense, comme en 2002. Alors, l’Algérie coupe court aux ambitions légitimes des Lions et soulève Dame Coupe. Cette belle et séduisante, mais qui fuit encore un Sénégal par moments charmant. On avait espéré réciter Un Peuple-Un But… une fois la Coupe. Mais le parcours s’arrête-là. Ça a été du sucré jusqu’à hier. A la fin, c’est devenu salé. Après tout, on ne peut pas dire que c’est «Aliou-cinant» puisque Cissé a utilisé les armes qui étaient à sa disposition, mais qui n’ont pas atteint le bouclier algérien. Même si, en tant que premier responsable moral, coach a raté le coche. Mais cette défaite a aussi quelque chose de cruel pour le palmarès de Sadio Mané. Il risque de voir son statut de «Ballon d’Orable» africain bien disputé par d’autres stars comme Mahrez ou encore son coéquipier de Liverpool, Salah. Qui sait ? Les performances pour la reprise de la Premier League peuvent encore peser sur la balance. Pour le Ballon d’or Fifa, c’est encore plus compliqué pour l’attaquant sénégalais. Difficile de tomber du sommet de cette pyramide. Mais pas impossible de se relever. A la prochaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here