PARTAGER

Ouf ! Le charme du foot, c’est le suspense jusqu’au bout. Ce qui n’est pas toujours la prescription idéale pour les passionnés supporters. Ce match Sénégal-Tunisie est déjà dans l’histoire. Parfois, on peut légitimement, tirer sur l’entraineur. Mais cette deuxième finale en 17 ans est aussi le mérite de Aliou Cissé. Car, il faut bien admettre que c’est le manque de réalisme en première période qui a mis les Lions dans une situation délicate en seconde période. Convenons simplement qu’ils ont quand même tenu tête à des Aigles de Carthage solidaires. Le reste se joue sur un coup de chance. Surtout après un penalty (encore !) raté et un autre annulé au bon moment. Qui pouvait d’ailleurs nous envoyer à l’infernale épreuve de tirs aux buts. Les dieux de la chance étaient avec nous. Mais surtout nous étions les élus de Dieu. Nous voilà donc avec un autre Maghrébin, l’Algérie. Une revanche à jouer après un match exécrable des Lions au premier tour. Qu’importe ! Nous sommes en finale. C’est une autre manche.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here