PARTAGER

On gagne. On avance. Mais pas vraiment avec la manière. Et ceux qui avaient prescrit des médicaments contre une crise cardiaque ont finalement raison, tant les penalties ratés et les occaz’ vendangées sont mortels. Bizarrement, ces Lions boîtent et tiennent sur une canne pour remporter la Can comme le Cameroun de 2017. Mais retenons quand même que Cissé a donc sabré Desabre !
La prochaine étape, ce sera le Bénin. Mais il faut dire que ces Ecureuils adorent les Lions. Ils ont tenu tête aux Lions Indomptables. Ils ont ensuite éliminé les Lions de l’Atlas. Et mercredi, ils se frotteront aux Lions de la Teranga.
Il y aura aussi un autre match : celui des féticheurs. Tant pis pour ceux qui n’y croient pas, mais les Saltigués sénégalais et les Vaudous béninois ont du travail parce qu’après tout, c’est le charme de l’Afrique. Sauf que, pour reprendre un Béninois plus Sénégalais que les Sénégalais, Dr Erick Gbodossou est mieux placé pour prescrire la meilleure ordonnance aux Ecureuils contre les Lions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here