PARTAGER

La coopération entre la Turquie et le Sénégal ne cesse de se développer. Après la visite du Président Erdogan au mois de mars dernier, le président de l’Assemblée nationale turque, Binali Yildirim, est au Sénégal. Lors de sa rencontre hier avec Moustapha Niasse, le Turc a expliqué les enjeux de ce séjour : «C’est de voir les modalités pour développer la coordination entre les deux Assemblées des deux pays en vue d’une bonne coopération.» Au cours de leur entretien, les deux officiels ont décidé de mettre en place un Groupe de coopération parlementaire. «Nous sommes en train de mettre en place les membres de ce groupe qui seront 32», a expliqué Binali Yildirim devant la presse.
Les présidents des deux Assemblées ont aussi axé leur discussion sur les infrastructures, le sport, la santé l’éducation et la culture. «Pendant cette visite, plusieurs accords ont été signés : il s’agit des accords sur les voies ferroviaires, le tourisme, les hydrocarbures et les mines en plus de 28 accords déjà signés», a-t-il souligné. Il ajoute pour montrer le dynamisme de l’axe Dakar-Ankara : «Nous comptons aider le Sénégal à se développer. Nous allons axer notre intervention sur le domaine du commerce en finançant 400 millions d’euros dans ce secteur.» En écho, Moustapha Niasse dit : «Nous allons tout entreprendre non seulement avec la Turquie, mais avec les autres pays les initiatives, les actions et les programmes à l’Assemblée nationale pour développer le secteur de la diplomatie parlementaire, pour accompagner l’Exécutif, contribuer à la réflexion et aux analyses qui doivent permettre de toujours améliorer les relations bilatérales entre le Sénégal et ses partenaires d’une part et entre le Sénégal et les investisseurs privés d’autre part.»
justin@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here