PARTAGER

Elles pourront faire leur deuil. Depuis 7 ans, les familles de Bara Sow et Ababacar Diagne essaient d’apaiser leur cœur meurtri par la perte de leurs enfants tués de manière tragique. Une tragédie innommable. Mais les noms des auteurs présumés de ce crime sont identifiés. Et le guide principal ne sera pas à la barre. A quoi va ressembler ce procès sans l’auteur principal présumé qui retrouve des forces à Bordeaux ? Loin d’une Chambre criminelle, il est admis dans la chambre d’une clinique. Pourquoi à ce moment ? Allez savoir !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here