PARTAGER
Amadou Ba, ministre de l’Économie et des finances.

Le Syndicat unitaire et démocratique des enseignants du Sénégal/Enseignement supérieur et recherche (Sudes/Esr), dans un communiqué, dénonce le «veto du ministère de l’Eco­nomie et des finances sur le budget 2017 de l’Université Cheikh Anta Diop». Le Sudes indique que «le mercredi 1er mars 2017 s’est tenue l’Assemblée d’Uni­versité qui aurait dû entériner le budget de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar», mais «alors que 36 des membres présents avaient approuvé le budget de rigueur proposé par le recteur de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar et que seuls deux membres de cette assemblée avaient choisi de lui refuser leur confiance, le budget risque de ne pas être approuvé à cause d’un veto du représentant du ministre de l’Economie et des finances». Le syndicat souligne que «le prétexte invoqué par le représentant du ministère est que le budget proposé par les autorités rectorales ne sécurisait que 11,4 mois de salaires sur 12» et estime qu’«il s’agit là d’une attaque intolérable portée par le ministère des Finances contre l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar». De ce fait, le Sudes «proteste vivement contre cette tentative larvée de privatisation de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar» et «invite le recteur de l’Université Cheikh Anta Diop à présenter, non pas un budget de rigueur comme celui qu’il a proposé, mais un budget reflétant réellement les besoins de l’Ucad afin que cette institution puisse pleinement jouer son rôle de première puissance scientifique de ce pays».
bdavid@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here