PARTAGER

Chaque semaine, le Blogtable africain réunit les plus grands experts pour commenter le basket-ball sur le continent. Ilsrépondent à des questions importantes liées aux playoffs NBA.

Les Raptors et les Celtics, qui possèdent la plus longue et la deuxième plus longue séries de playoffs de la Conférence Est à ce jour, se rencontrent pour la première fois lors des playoffs. Les deux équipes reposent leur tactique sur leur défense et comptent dix joueurs internationaux, dont quatre d’origine africaine. Sur qui pariez-vous ?

 Amine El Amri, Le Matin (Maroc) : Après avoir balayé leurs adversaires au premier tour, les Raptors de Toronto et les Celtics de Boston s’élancent vers un deuxième tour qui s’annonce palpitant.  Cette rencontre promet un beau match, mais les Raptors semblent avoir un léger avantage sur les Celtics.  Sur le plan défensif, les Northmen peuvent compter sur des moyens divers et efficaces de protéger l’anneau, que ce soit grâce à la taille de Marc Gasol et de Pascal Siakam, ou encore à la dextérité de Fred VanVleet et Kyle Lowry.  Ce dernier change la donne et, s’il est en bonne forme physique, il peut causer beaucoup de tort aux Celtics.  D’autre part, les Celtics peuvent compter sur leur fantastique trio Tatum-Walker-Brown, malgré le manque d’expérience de leur banc.  Le banc des Raptors est l’un des meilleurs de la ligue, les joueurs remplaçants étant prêts à donner un second souffle à l’équipe.  Enfin, les Toronto Raptors sont les champions en titre, et je pense qu’ils doivent beaucoup plus à ce groupe qu’à Kawhi Leonard.  Et cela pourrait représenter une motivation supplémentaire pour une équipe de basket-ball déjà en pleine confiance.

Nicasius Agwanda, Clouds Media (Tanzanie) : Cette affiche est la plus intéressante de toutes.  J’ai choisi les Raptors, comme la plupart des gens en Afrique, mais les Celtics de Boston sont un tout autre phénomène dont presque personne ne parle.  Les Raptors vont avoir grandement besoin de Pascal Siakam, qui devra relever son plus grand défi en jouant contre Jaylen Brown, qui peut très bien défendre n’importe quelle position.  Comme l’a dit le grand Charles Barkley, « Siakam doit désormais endosser le rôle de Batman, car il a abandonné le rôle de Robin dans l’ombre de Kahwi. ».

L’autre bataille, c’est celle des entraîneurs.  Brad Stevens a été ignoré par la plupart des gens ces dernières années, mais c’est un très bon entraîneur.  Nick Nurse, la révélation de l’année, est un excellent tacticien.  Nurse doit trouver un moyen de faire en sorte que Siakam joue bien et comprenne comment éviter les fautes.  De son côté, Brad Stevens sait parfaitement ce dont son équipe est capable.  Ils ont les meilleurs défenseurs de périmètre de la Conférence Est.  J’ai l’impression que les Celtics de Boston ont un avantage sur ce point, mais les Raptors de Toronto sont les champions en titre et savent exactement ce qu’ils doivent faire.

Refiloe Seiboko, Mail & Guardian (Afrique du Sud) : Les Raptors.  Ne doutez pas des champions !  Ils ont fait leurs preuves en championnat et n’ont jamais ralenti cette saison, même lors de la reprise.  On a beaucoup parlé de leur défense, à juste titre. Les Celtics ont eux aussi une bonne défense, mais ne comptent pas de joueurs vétérans comme Marc Gasol et Serge Ibaka.  Dans l’ensemble, les équipes sont suffisamment bien constituées pour que la bataille soit menée à armes égales.

Rotimi Akindele, Beat FM (Nigeria) : C’est un choix assez difficile, étant donné les performances des deux équipes jusqu’à présent cette saison, mais je pourrais être tenté d’opter pour les Celtics.  Boston a remporté trois des quatre matchs contre les Raptors pendant la saison régulière, y compris une victoire dans la bulle.

Sur le papier, les deux équipes sont intéressantes.  Jayson Tatum a été excellent lors des matchs du premier tour contre les 76ers, avec une moyenne de 27 points par match lors de ce coup de balai.  D’autre part, les Raptors ont également balayé les Brooklyn Nets, Fred VanVleet ayant marqué une moyenne de 21,3 points par match. Pascal Siakam s’est lui aussi fait remarquer (20,8 points par match).

En l’absence de Gordon Hayward, ce sont Kemba Walker, Jayson Tatum et Jaylen Brown qui devront se montrer performants et la pression se ressentira sur eux.  Quoi qu’il arrive, selon moi, les Raptors se seront surpassés durant cette saison. Même s’ils perdent cette rencontre.

Woury Diallo, Le Quotidien (Sénégal) : Je pense que les champions sortants ont un léger avantage.  En face, il y a de très bons éléments, notamment Kemba Walker, Jaylen Brown ou Jayson Tatum, mais le collectif des Raptors devrait être capable de faire la différence. Ils étaient l’une des meilleures équipes à la fin de la saison régulière.

Les Raptors compteront sur Kyle Lowry, qui se remet d’une blessure à la cheville, pour le premier match.  En plus de Pascal Siakam, Norman Powell et les autres, les champions ont une très bonne chance de sortir victorieux de ce duel.  D’un autre côté, en tant que Sénégalais, j’ai hâte d’observer le jeu de Tacko Fall, qui en est à sa première année en NBA.  J’espère qu’il ira aussi loin que possible cette année avec les Celtics de Boston.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here