PARTAGER

La déclaration du ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye continue de faire l’actualité. La convergence Bokk gis a annoncé hier qu’elle va se battre corps et âme pour qu’il n’organise pas les élections. Les camarades de Pape Diop, disent ne pas éxclure de faire un sit in devant son ministère pour exiger son départ.

Les «ngouilleries d’Aly», prennent des allures de «déclaration de guerre», selon la Convergence libérale et démocratique Bokk gis gis. Qui, après beaucoup d’autres partis de l’opposition, a à son tour hier, dénoncé vivement la déclaration du ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye. «Un ministre qui descend aussi bas, ne mérite même pas d’être au service de la République. Voilà pourquoi, nous avons décidé de nous battre corps et âme pour que les élections ne soient pas organisées par ce ministre maire, partisan, courtisan, du régime de l’Apr», a déclaré hier, Moussa Diakhaté, au sortir d’une réunion de comité directeur. Le porte-parole du parti dirigé par Pape Diop, a ajouté que ses camarades et lui s’opposent «farouchement» pour que non seulement, «Aly Ngouille Ndiaye ne soit plus le responsable des élections, mais qu’il démissionne de sa fonction de ministre de l’Intérieur, car c’est une honte pour la démocratie sénégalaise.» M. Diakhaté a renseigné que des actes seront posés et qu’ils n’épargneront pas un sit-in devant le ministère, pour demander son départ dans les jours à venir.
La convergence libérale Bokk gis gis, a annoncé, au surplus, que Pape Diop va débuter ses tournées dans les communes du Sénégal en ce mois de mars, pour lancer l’assaut final contre un «régime moribond». Et qu’elle ne va se coaliser avec aucun parti pour aller aux élections, car Pape Diop lui-même, est son candidat.
mfkebe@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here